- PUBLICITÉ -
Trophe Pliades

d’astronomie Bois de Belle-Rivière

Astronomes amateurs: Coralie Simard reçoit un prestigieux trophée

À la mi-septembre, au parc régional éducatif du Bois de Belle-Rivière, s’est tenu le 43e congrès annuel de la Fédération des astronomes amateurs du Québec. Près de 150 participants des quatre coins de la province s’y sont rassemblés et Coralie Simard a reçu le prestigieux trophée Les Pléiades pour son implication en astronomie amateur.

Plusieurs astrophysiciens et astrophysiciennes de renom (Marie-Michèle Limoges, Jonathan St-Antoine, Julie Hlavacek-Larrondo, Paul Charbonneau et Robert Lamontagne) ont suscité un vif intérêt en présentant de captivants sujets à saveur astronomique. Trous noirs supermassifs, exploration spatiale, cycles solaires, rayons cosmiques et matière sombre ont fait partie des notions discutées. De plus, les visiteurs du parc, jeunes et moins jeunes, ont pu s’arrêter aux kiosques tenus par le Cosmodôme et l’Agence spatiale canadienne.

Le retour de températures estivales a transformé l’événement déjà festif en un weekend de pur plaisir. Étoiles filantes, Lune, planètes, galaxies et amas d’étoiles se sont donnés en spectacle à l’oculaire de l’imposant télescope de l’observatoire du parc. Deux nuits successives de ciel dégagé ont permis aux amateurs d’apprécier toutes les beautés de la voûte céleste.

Les congressistes ont été ravis par l’aménagement des lieux ainsi que par la variété des activités offertes au Bois de Belle-Rivière. Bien que l’événement ne sera pas reproduit au même endroit dans les années à venir, son succès souligne l’intérêt croissant du grand public pour l’astronomie. Il ouvre donc la porte à la tenue de plusieurs activités futures en lien avec ce loisir scientifique.

Coralie Simard

Dans le cadre du congrès annuel, Coralie Simard, membre du Club d’astronomie Bois de Belle-Rivière-Mirabel, s’est vue décernée par la FAAQ le prestigieux trophée Les Pléiades pour son implication en astronomie amateur.

À l’été 2016, elle a suscité l’intérêt de plus d’un millier de jeunes en animant des ateliers sur les merveilles du cosmos. Ces activités, adaptées en fonction des groupes d’âge, étaient minutieusement préparées. C’est par le bricolage, des expériences et des jeux qu’elle a partagé sa passion pour les objets célestes et leur mécanique.

Elle a récidivé en 2017 en entreprenant la construction d’un télescope pédagogique. Ce modèle, imaginé et confectionné par la récipiendaire, expose clairement le fonctionnement de cet instrument qui apparaît souvent d’emblée complexe. Les enfants pouvaient donc facilement visualiser le parcours de la lumière à l’aide de fils de couleur. Passée maître dans l’art de la vulgarisation en astronomie, elle ajoute ainsi de nombreux outils à son coffre de pédagogue. Dynamique, créative, humble et engagée, Coralie Simard est définitivement une jeune femme d’exception.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top