- PUBLICITÉ -
Ajout de trois lits à la Maison de soins palliatifs

Le ministre Yves Bolduc pose ici en compagnie de membres du conseil d’administration de la Maison de soins palliatifs et de son directeur général.

Ajout de trois lits à la Maison de soins palliatifs

À Saint-Eustache

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Yves Bolduc, était de passage à Saint-Eustache le 17 janvier dernier pour annoncer l'ajout de trois lits additionnels à la Maison de soins palliatifs, qui en comptera désormais sept.

C’est donc dire qu’un peu moins d’une quarantaine de patients supplémentaires pourront bénéficier, année après année, des services qui y sont offerts. Cette annonce est attribuable à l’octroi, par Québec, d’une aide financière annuelle supplémentaire de 180 000 $. Le financement public d’un lit dans une maison de soins palliatifs s’élève à 60 000 $ par an. Les montants additionnels de financement doivent provenir du milieu.

C’est une très bonne nouvelle pour la Maison de soins palliatifs de Saint-Eustache, dont les services, donnés dans des locaux situés rue Chénier, avaient été interrompus en 2007 en raison d’un manque d’effectifs médicaux, puis avaient repris en 2009.

«Les maisons de soins palliatifs représentent le havre tout indiqué que nous souhaitons offrir aux personnes dont la condition requiert une attention particulière et des soins continus», a fait valoir le ministre Bolduc qui, pour l’annonce, était entouré de représentants du conseil d’administration de la Maison de soins palliatifs, de représentants du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Lac-des-Deux-Montagnes et de l’Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides.

«Les personnes qui préfèrent ne pas demeurer à leur domicile en phase terminale d’une maladie trouvent dans ces maisons un lieu qui répond à l’ensemble de leurs besoins. Ainsi, l’ouverture de ces trois nouveaux lits permettra d’augmenter l’offre de service en matière de soins palliatifs dans la région et offrira aux personnes en fin de vie un environnement de calme et de quiétude dans lequel elles pourront se sentir le mieux possible», a-t-il poursuivi.

Avec les trois lits de soins palliatifs déjà existants au Centre d’hébergement Saint-Eustache, situé en face de la Maison de soins palliatifs, le territoire desservi par le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes compte maintenant dix places. Dans les Laurentides, on compte maintenant 44 lits. Le directeur général du CSSS, Rock Martel, a fait savoir que cet ajout de lits à Saint-Eustache permettra aussi de faire baisser la pression sur les services rendus à l’hôpital.

À la Maison de soins palliatifs à Saint-Eustache, on souhaite ajouter quatre ou cinq lits supplémentaires à long terme, la norme actuelle étant d’un lit de soins palliatifs par chaque tranche de 10 000 personnes. «Dans le cadre de la Politique en soins palliatifs de fin de vie, notre gouvernement privilégie une diversité des milieux afin de mieux répondre aux besoins des gens, aux conditions médicales variées des patients, à leurs préférences et à celles de leurs proches. C’est pourquoi nous soutenons le développement d’une offre de service en soins palliatifs tant au sein des établissements du réseau qu’à domicile et dans les maisons de soins palliatifs», a fait savoir le ministre Bolduc. Cette annonce s’inscrit dans la volonté du gouvernement d’assurer un continuum de services pour les personnes en fin de vie.

La Maison de soins palliatifs accompagne, rappelons-le, des personnes malades ayant reçu un pronostic de cancer de moins de trois mois et supporte la famille des patients.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top