- PUBLICITÉ -
À l’école des Grands-Vents: Des ordinateurs à la place des manuels scolaires en papier

Les élèves du groupe de Sébastien Charrette apprécient leur «Chromebook» et l’apportent à la maison pour y faire leurs devoirs.

À l’école des Grands-Vents: Des ordinateurs à la place des manuels scolaires en papier

Depuis septembre dernier, les élèves de la classe multi 5-6 (5e et 6e années) de l’école des Grands-Vents, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, utilisent des ordinateurs de type «Chromebook»à la place des manuels scolaires en papier. Un projet de près de 12 000 $ pour l’école, qui représente à coup sûr, disent les responsables, un investissement pour l’avenir!

À peine deux ans après son ouverture, l’école des Grands-Vents est réellement «dans le vent». En effet, son directeur Éric Campeau a mis en place un nouveau projet permettant aux 25 élèves de la classe de Sébastien Charrette d’apprendre avec un petit ordinateur, le «Chromebook».

Le «Chromebook» a été conçu avec Google et offre des outils pour desservir une clientèle scolaire. Avec cet appareil, finis les maux de dos à cause des manuels scolaires trop lourds dans le sac à dos. Sans parler des excuses pour ne pas faire les devoirs le soir parce que l’élève a oublié ses manuels en classe. En effet, les élèves de M. Charrette ont accès à leur profil et à tous leurs manuels via l’ordinateur de la maison.

Aux dires du directeur et de l’enseignant, les parents apprécient le projet, mais désirent qu’une portion papier reste au cursus. «Nous avons rencontré les parents et ils ont souhaité que nous gardions une partie papier pour les cours. C’est pourquoi nous avons un cahier d’exercices de français format papier et d’autres exercices avec le Chromebook», explique Éric Campeau.

Pour Sébastien Charette, le «Chromebook» aide les enseignants, en diminuant le temps de correction et en leur permettant de mieux personnaliser leur approche pédagogique auprès des jeunes. Un programme de reconnaissance vocale permet même aux élèves «d’entendre» si leur texte écrit est «convenable», par une lecture à haute voix de celui-ci. «Cet outil permet d’aider les élèves avec certains troubles d’apprentissage (comme la dyslexie et la dysorthographie)», précise M. Charrette.

Le programme Netmaths offre aussi des avantages. «Je peux voir le temps investi par chaque élève pour faire ses devoirs de mathématiques. Dans ma classe, ceux qui mettent plus de temps pour faire les exercices ont de meilleures notes que ceux qui étudient moins», fait-il observer.

Pour Guillaume Amyot et Catherine Manitta, deux élèves de M. Charrette, le «Chromebook» est un plus dans leur formation. «Je trouve ça plus facile d’apprendre avec le «Chromebook», puisque, avant, je perdais souvent mes feuilles d’exercices ou je les oubliais à l’école», mentionne Guillaume.

«Je trouve ça plus facile avec les mots et les verbes. L’ordinateur nous le dit tout de suite quand on n’a pas la bonne réponse. On n’a pas besoin d’attendre que le professeur corrige», ajoute, pour sa part, Catherine.

Si tout se déroule bien cette année, la direction souhaite que le «Chromebook» soit utilisé au régulier en 6e année l’an prochain. Une nouvelle qui réjouit Véronique Beaudoin, mère de quatre enfants, dont deux fréquentent aujourd’hui l’école des Grands-Vents aux 1er et 2e cycles. «Je trouve intéressant que la direction de l’école ait mis de l’avant un tel projet. L’informatique, c’est l’avenir! De plus, si ça motive nos jeunes à aller à l’école et à étudier, on est gagnants!», de conclure la maman.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top