- PUBLICITÉ -
50 sacs d’école offerts gratuitement aux familles

Diane Grenier, Louise Lahaie, Chantal Chartrand et Denis Gravel, tous très heureux de pouvoir offrir 50 sacs d’école aux familles de la région.

50 sacs d’école offerts gratuitement aux familles

Rentrée scolaire à Pointe-Calumet

À l’initiative de Bell Aliant Régional Communication, des sacs à d’école pour les familles démunies sont fournis chaque année à travers le Canada. Chantal Chartrand, une employée de cette entreprise et résidante de Pointe-Calumet, s’est désignée pour relever le défi pour sa municipalité.

Grâce à ses efforts et aux sacs fournis par sa compagnie, ce sont 50 sacs d’école remplis d’effets scolaires de base qui ont été distribués aux familles de la région, en collaboration avec La petite maison de Pointe-Calumet.

Un projet que Chantal Chartrand a pris à cœur en mobilisant sa famille, ses amis, ses contacts, comme Kim Le Gruiec, et quelques entreprises de la région, comme le Restaurant Farsa, Summum Sport ou Meubles Branchaud.

«Je suis résidante ici, c’est pourquoi j’ai voulu agir ici. J’ai été mère monoparentale toute ma vie et j’ai voulu redonner au suivant», raconte Mme Chartrand, en entrevue, quelques jours avant la rentrée scolaire, pour expliquer les raisons qui l’ont incitée à investir plus de 30 heures de bénévolat.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Son objectif de départ était de «faire adopter», au coût de 25 $ chacun, 50 sacs d’école. Ses efforts lui ont permis de doubler son objectif à 100 sacs. La moitié de ceux-ci a donc été distribuée à Pointe-Calumet et l’autre moitié à Maniwaki, une région où elle s’implique autant professionnellement que socialement.

«Les sacs permettent aux jeunes d’être comme les autres, ce qui contribue à leur estime d’eux-mêmes et leur permet d’aller plus loin. Ils soulagent aussi les familles au lieu qu’elles coupent dans l’épicerie», explique Mme Chartrand.

À l’intérieur des sacs, quelques effets s’y retrouvent, tels que des feuilles mobiles, cartables, coffre à crayons, colle, ciseau, crayons-feutres, règles et autres. Aucun logo n’est visible afin d’assurer un certain anonymat.

Les familles ont été choisies par La petite maison de Pointe-Calumet qui reçoit, dans le cadre de ses activités, près de 300 familles.

«Dix enfants ont déjà été ciblés [au moment de l’entrevue] et certaines familles proviennent de notre service de distribution alimentaire et de nos activités des cuisines collectives ou mère-enfant. On a aussi des liens avec l’école primaire des Perséides», a précisé, Diane Grenier, directrice de La petite maison de Pointe-Calumet.

Elle a également ajouté: «Je suis super contente du projet. Il y a d’énormes besoins dans la communauté et il est difficile pour nous de solliciter le peu des entreprises qui pourraient soutenir notre mission.»

Une initiative que la Municipalité de Pointe-Calumet appuie. «On va voir comment on va pouvoir les supporter l’année prochaine», a indiqué le nouveau maire, Denis Gravel.

Une collaboration qui pourrait bien grandir dans les prochaines années entre La petite maison de Pointe-Calumet, la Municipalité et Chantal Chartrand, de Bell Aliant, qui aimerait d’ailleurs doubler ses résultats l’an prochain et atteindre 200 sacs d’école.

Au moment d’écrire ces lignes, des sacs étaient encore disponibles. Si des familles de Pointe-Calumet dans le besoin souhaitent en obtenir un, il est possible de contacter La petite maison de façon anonyme au 450-974-7556.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top