- PUBLICITÉ -

Jean-Denis Garon, candidat du Bloc Québécois dans la circonscription de Mirabel.

« 5 semaines merveilleuses à sillonner Mirabel! » – Jean-Denis Garon

Bilan de campagne électorale

Alors qu’il se prépare à entamer le dernier droit de la course électorale, Jean-Denis Garon, candidat du Bloc Québécois dans Mirabel, a rappelé ses engagements pris au bénéfice de la circonscription, tout en réitérant que seul le Bloc Québécois, fort de propositions ambitieuses et axées vers l’avenir, peut défendre le Québec et les gens de Mirabel.

« Je suis extrêmement fier de la campagne positive, dynamique et foisonnante d’idées que mon équipe et moi-même avons menée aux quatre coins de la circonscription. De Pointe-Calumet à Sainte-Anne-des-Plaines, en passant par Sainte-Scholastique et Oka, à la rencontre de centaines de citoyens et au fil de centaines de kilomètres parcourus, nos propositions ont fait leur chemin dans la tête et le cœur des gens. Seul le Bloc pourra défendre les consensus de l’Assemblée nationale. Seul le Bloc pourra protéger la laïcité de l’État et notre langue nationale, des valeurs inclusives et progressistes, face au mépris du Canada. Le message a passé : voter pour le Bloc, c’est donner au Québec la balance du vrai pouvoir – le pouvoir de négociation et de faire des gains pour le Québec – face à un gouvernement fédéral minoritaire. Le Bloc agira comme assurance-politique du peuple québécois : nous ferons passer les projets de loi qui seront bons pour le Québec et bloquerons ceux qui nuiront au Québec », a déclaré Jean-Denis Garon.

Tout au long de la campagne, le candidat bloquiste a décliné sa plateforme locale en plusieurs grands thèmes : l’agriculture, l’aérospatial, l’environnement, les transferts en santé et le soin des aînés. Parmi les engagements pris en agriculture ont figuré notamment la protection intégrale de la gestion de l’offre et l’adaptation du PTET à la réalité agricole de Mirabel. Jean-Denis Garon a également proposé de réfléchir à une vision d’avenir structurante pour Mirabel via l’instauration d’un soutien prévisible et durable à la recherche et au développement de l’aérospatial. En termes d’environnement, le candidat s’est engagé à exiger la fin des subventions aux énergies fossiles et de refuser tout nouveau projet de transport de pétrole interprovincial, qu’il s’agisse d’oléoducs destinés à l’exportation ou d’une intensification du transport ferroviaire que les partis canadiens voudront imposer. Défendant la hausse du transfert canadien en matière de santé qui couvrirait 35 % des coûts des différents réseaux de soins avec un rattrapage de 28 G$, Jean-Denis Garon s’est positionné pour augmenter la pension de vieillesse d’un montant indexable de 110$ par mois pour tous les aînés de plus de 65 ans, tout en forçant Ottawa à revenir sur sa décision “discriminatoire” d’octroyer 500$ seulement aux aînés de plus de 75 ans.

« Le 20 septembre, ce sera au tour des électeurs de Mirabel de faire entendre leur voix. Si je ne présume de rien, il y a une chose dont je suis sûr : la profonde gratitude que je ressens envers mes concitoyens, les organismes et entreprises de chez nous qui ont pris le temps, pendant les cinq dernières semaines, d’écouter mes idées, d’échanger avec moi et d’enrichir ma vision pour notre magnifique coin de pays. Votre accueil enthousiaste m’aura énergisé au plus haut point. Du fond du cœur, merci pour tout. Maintenant, place à la démocratie! Bon vote à tous », a conclu l’économiste de formation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top