- PUBLICITÉ -
23,9 millions de plus pour les Laurentides

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, et la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais.

23,9 millions de plus pour les Laurentides

Services aux aînés

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, et la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, ont annoncé pour les Laurentides, quelques jours avant Noël, un budget supplémentaire de 23,9 millions sur une base annuelle, dans le cadre du plan de services intégrés pour les personnes âgées.

La nouvelle a été accueillie favorablement par tous les acteurs de la santé et des services sociaux présents lors de la conférence de presse. Marc Fortin, président-directeur général de l’Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides, s’est adressé à la salle: «La région a souffert et a été oubliée par le passé. Ces investissements démontrent que le choix a été fait d’investir dans les Laurentides, où les besoins étaient présents. C’est un beau cadeau qu’on nous fait.»

«L’annonce d’aujourd’hui est une annonce formidable pour les Laurentides», s’est exprimée la ministre Blais lors de la conférence de presse. Ces sommes serviront à consolider et diversifier les services aux aînés afin de les garder plus près de leur milieu de vie. «Voilà qui permettra de rehausser les services selon les besoins et de libérer les lits en améliorant le développement des ressources pour augmenter les services de maintien à domicile», d’ajouter Yves Bolduc en entrevue.

Dans ce budget, une somme de 9,6 millions, sur une base annuelle, sera allouée pour le développement du maintien à domicile, ce qui permettra d’ajouter 95 000 heures de services supplémentaires. Un montant de 14,3 millions sera dirigé pour l’implantation de ressources intermédiaires accueillant des personnes aînées en perte d’autonomie, de même que pour la création de places de récupération fonctionnelle, fournissant ainsi des services aux aînés quittant l’hôpital.

«Cette mesure servira à prendre en charge les personnes âgées de façon adéquate», de poursuivre le ministre Bolduc. «Mon rêve, c’est que tous les hôpitaux deviennent amis des aînés», a ajouté Marguerite Blais, qui se réjouit de faire un pas de plus vers la future politique Vieillir chez soi et du développement de services de proximité qui concrétise, dit-elle, la vision d’une société pour tous les âges.

Le directeur général de l’Hôpital de Saint-Eustache, Roch Martel, s’est dit très content de cette annonce. «Ça va aider à l’urgence et dans les CLSC. On a besoin de ressources intermédiaires», s’exprime-t-il.

Ces fonds seront injectés dans les sept CSSS de la région, selon les besoins, explique Marc Fortin, de l’Agence, en entrevue. «Ça permettra d’améliorer les services pour la population vieillissante plutôt que d’occuper des lits d’hôpitaux. Ça fera aussi baisser nos listes d’attente pour ce type de services», dit-il.

C’est en mars dernier que le gouvernement du Québec a confirmé une mise de fonds de 150 millions pour l’année en cours et de 200 millions pour les années subséquentes pour les services aux aînés. Le plan de services intégrés permettra de créer, pour l’ensemble des régions couvertes, 200 places de convalescence, 2 500 places en ressources intermédiaires et plus de 800 places en centre d’hébergement et de soins de longue durée.

 

 

 

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top