- PUBLICITÉ -
Cavac

Cavac

1,1 M$ pour venir en aide aux victimes d’actes criminels

Le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) des Laurentides bénéficie d’un soutien de taille cette année, se voyant accorder par le gouvernement du Québec une somme de 1 107 650 $ en soutien à ses activités courantes.

«Je me réjouis que notre gouvernement investisse dans les Laurentides pour appuyer les organismes venant en aide aux victimes d’actes criminels. Ainsi, les victimes de notre région peuvent obtenir des services de qualité répondant à leurs besoins, et ce, près de chez elles», fait valoir la ministre responsable des Laurentides, Christine St-Pierre.

À l’échelle de la province, ce sont 23,8 millions de dollars qui sont consacrés à cette cause. La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, explique que les sommes mises à la disposition des organismes «permettent de soutenir activement les personnes les plus vulnérables de la société, ce qui contribue à la mise en place d’une société plus juste et équitable».

Le CAVAC propose des services confidentiels et gratuits aux victimes et à leurs proches ainsi qu’aux témoins d’actes criminels. Il offre notamment des services d’accompagnement au sein du système judiciaire, de l’information sur les droits et recours des victimes, des services d’intervention de nature post-traumatique et psychosociojudiciaire, de l’aide pour remplir certains documents administratifs, de même que des services d’orientation vers des ressources spécialisées.

Notons que les montants annoncés proviennent du Fonds d’aide aux victimes d’actes criminels (FAVAC), lequel tire ses principaux revenus des sommes perçues à la suite d’infractions aux lois pénales québécoises et au Code criminel, ainsi que des sommes liées au partage des produits de la criminalité.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyage  forfait tout inclus avec Air Transat
- PUBLICITÉ -
Top