- PUBLICITÉ -
Vent d’est - 8 juin 2011

Vent d’est – 8 juin 2011

Une année difficile pour Moisson Laurentides

Moisson Laurentides tenait, le 3 mai dernier, son assemblée générale annuelle. Le bilan livré devant une trentaine de personnes a fait état d’un approvisionnement difficile pour l’année 2010 avec une baisse de 5 % marquée par l’augmentation des besoins ressentis par la clientèle des organismes accrédités, le contexte économique plus difficile qui perdure et l’augmentation du coût des matières premières et de l’essence. Les organismes présents se sont dits tout de même satisfaits des services rendus pendant la dernière année. Toutefois pour remédier à ces baisses, des stratégies ont été mises en place par Moisson Laurentides, dont un important effort de sollicitation auprès des entreprises agroalimentaires du territoire. Il faut garder en tête que 2,09 millions de kilos de nourriture ont tout de même été redistribués en 2010, permettant ainsi d’aider plus de 50 000 personnes par mois, dont 40 % sont des enfants.

La Marche de l’eSPoir génère plus de 24 000 $

Ne pouvant tirer avantage de conditions météorologiques favorables, ce ne sont qu’une centaine de personnes qui ont marqué le pas, le dimanche 17 avril, dans les rues avoisinant le Parc équestre de Blainville, lors de la 7e édition régionale de la Marche de l’eSPoir organisée au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Les organisateurs de la section Thérèse-De Blainville/Basses-Laurentides pouvaient toutefois se consoler à l’idée que c’est la récolte d’une somme significative de 24 000 $ que l’évènement a favorisé en 2011. À titre comparatif, en 2010, environ 300 marcheurs s’étaient réunis simultanément à Boisbriand et à Deux-Montagnes, alors que le soleil brillait de tous ses feux. On avait alors réussi à recueillir 29 000 $. C’est l’animateur Sébastien Benoit qui agissait à titre de porte-parole provincial de la Marche de l’eSPoir pour la cinquième année consécutive.

7 500 $ pour encourager la relève

Les lauréats de la nouvelle bourse Étudiant-entrepreneur 2011 créée par la Fondation du Collège Lionel-Groulx et la Société de développement Thérèse-De Blainville (SODET) étaient tout sourire lors de la petite cérémonie de remise des prix, tenue récemment, dans le hall d’entrée principal du collège Lionel-Groulx. Ainsi, les trois lauréats ont reçu des bourses totalisant 7 500 $, soit 3 500 $ pour les deux premiers prix et une somme de 500 $ pour la troisième place. Gabriel Plante est lauréat d’une bourse de 3 500 $ pour créer une compagnie de caractérisation de l’eau afin d’en évaluer la qualité et apporter les solutions appropriées. L’autre premier prix a été remis à Alexandra Labelle-Lamarche, Gabrielle Denoncourt et Karl Ballard pour leur projet consistant à mettre sur pied une entreprise en création d’évènements artistiques pour la relève. Le troisième projet retenu a été initié par Marie-Christine Levey, finissante en arts plastiques. Son but est de vendre des cartes avec des motifs variés.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top