- PUBLICITÉ -
Walid Smichet a intérêt à se méfier de son prochain rival

(Photo Michel Chartrand) - En enfilant les gants face à Joshua Snyder le 7 mars prochain, Walid Smichet s’attend à un combat difficile. Il sait donc qu’il doit être à son mieux pour ce duel prévu pour 8 rounds.

Walid Smichet a intérêt à se méfier de son prochain rival

De retour dans le ring le 7 mars

À force de s’immiscer dans l’univers de la boxe et s’il y a parfois quelque chose dont il faut se méfier, c’est bien la fiche d’un boxeur. Il existe un pugiliste qui peut vous en parler, c’est l’Eustachois Walid Smichet.

En novembre dernier, il s’est frotté à un adversaire qui avait un dossier comparable à celui de Joshua Snyder (8-3-1), son prochain opposant le 7 mars prochain. Résultat, Smichet en a bavé un coup contre un Don Mouton, en pleine possession de ses moyens. Face à un boxeur plus puissant que lui, tout en étant déclassé, n’eut été de ses talents d’encaisseur et de son courage, Smichet aurait subi sa deuxième défaite par K.0. de sa carrière.

Dans les circonstances, on peut donc se douter que celui qui est surnommé La tempête de sable n’a pas sauté de joie lorsqu’il a appris qu’il aura rendez-vous, samedi prochain, avec Snyder dans le ring du Cabaret du Casino de Montréal.

D’autant plus que ce Joshua Snyder a été fort impressionnant lors de ses récents combats. À la fin du mois de décembre, cet Américain du Maryland, a fait subir le premier revers à vie, d’Aaron Pryor junior. Plus tôt en 2008, il avait joué le même tour à John Mackey, avant que ce dernier ne prenne sa revanche.

Bref, sans titre en jeu et sans une bourse faramineuse, Walid Smichet prend donc un gros risque en disputant ce combat avec Snyder.

Avec maintenant 5 échecs en 27 combats chez les professionnels et après avoir divisé les honneurs de ses quatre affrontements en 2008, Smichet aimerait bien coller quelques triomphes de plus à son tableau de chasse.

Suivi par André Kulesza

Depuis un mois, le Tunisien d’origine se soumet à un programme d’entraînement sous la supervision d’André Kulesza. Soit dit en passant, Kulesza possède une excellente réputation comme préparateur physique. Parmi les athlètes de haut niveau avec lesquels il a travaillé, il y a notamment le boxeur Lucian Bute. Pour en revenir à Smichet, ce programme a eu pour but de lui permettre d’augmenter son endurance cardiovasculaire et sa puissance. Il n’a pas non plus délaissé sa technique de boxe pour autant, se livrant à une à deux séances de «sparring» par semaine. «Je m’étais déjà fait entraîner par André, mais jamais à un rythme et une fréquence aussi soutenus. Après quelques semaines sous sa gouverne, je remarque des progrès significatifs dans ma condition physique.»

Déjà que Walid Smichet a l’habitude d’offrir un excellent spectacle aux amateurs lorsqu’il saute dans le ring, plus en forme et en muscle comme jamais, cet affrontement contre Joshua Snyder s’annonce donc très prometteur. «Tout comme moi, ce Joshua Snyder a un style bagarreur. Les échanges promettent donc d’être passablement animés. Bien que je respecte énormément ce boxeur qui a bien fait récemment, j’ai bon espoir que je vais bien m’en tirer, puisque contrairement à Don Mouton qui était un mi-lourd, Snyder est un véritable poids moyen», a tenu à préciser Smichet. Reste à voir maintenant si Walid Smichet pourra entreprendre l’année 2009 sur une note victorieuse. Au premier coup d’œil, le défi s’avère de taille.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top