- PUBLICITÉ -
Une première raclée pour les Vikings

(photo Yves Déry) - Le numéro 18, Mitchell Robillard, a réalisé deux buts et une passe au cours du week-end. Son coéquipier numéro 19, Alexis Dufour, a quant à lui inscrit un but.

Une première raclée pour les Vikings

Contre l’Intrépide de Gatineau

Les Vikings de Saint-Eustache ont connu une première véritable correction. Habituellement, lorsqu’ils font face à un revers, un point ou deux les séparent des gagnants. Cette fois-ci, ils ont baissé l’échine sans équivoque, 8 à 4, contre l’Intrépide de Gatineau, le 7 février dernier.

L’entraîneur-chef des Vikings, Dave Thériault, estime que le résultat final ne reflète pas véritablement le match. Surtout si l’on regarde le nombre de tirs au but, chaque équipe ayant lancé un total de 26 fois. «Chaque fois que Gatineau a lancé, il y avait un but, raconte-t-il. On ne jouait pas si mal que ça. La défensive jouait pas si mal, mais on perdait 4 à 0 après une période.» Le gardien Gabriel Carignan a alors été retiré des buts pour faire place, les deux engagements subséquents, à Francis Desrosiers.

Au deuxième tiers, le Rouge et Noir s’est inscrit au pointage avec les buts de Vincent Bernier, Frédéric Poirier et Charles Hudon. Toutefois, Gatineau a poursuivi sa récolte de points avec trois autres buts. «Nous avons accordé des buts en désavantage numérique, mais l’offensive a apporté beaucoup», estime-t-il. Cinq buts de Gatineau ont été marqués en supériorité numérique, dont un en troisième période. Mitchell Robillard a également marqué sans aide en désavantage numérique. «Lors des deux dernières périodes, les gars n’ont pas abandonné. C’est positif. Ils ont continué à travailler», souligne Thériault.

Le vendredi précédent, les Vikings ont fait la rencontre du collège Antoine-Girouard. Ils ont perdu 4 à 3. L’Eustachois Mitchell Robillard a cassé la glace, marquant le premier point du match, sans aide, en désavantage numérique. Après une réplique de l’adversaire, Christophe Lalonde et Alexis Dufour en ont ajouté chacun un.
À la suite d’une période médiane sans points, les Gaulois du collège Antoine-Girouard sont revenus en force avec trois buts, dont deux en supériorité numérique. Plusieurs pénalités ont été imposées de part et d’autre. L’indiscipline et les désavantages numériques expliquent un peu la défaite, convient l’entraîneur. «Cela a enlevé la confiance et l’énergie des joueurs. Ç’a changé notre façon de jouer. Nous n’avons pas été en mesure de bien faire en désavantage numérique», mentionne-t-il.

Il soutient qu’il a assisté à l’un des matchs les plus mal arbitrés de sa vie, et ce, pour les deux côtés. Cela a été un match difficile à gérer, souligne-t-il. «Nous n’aurions jamais dû assister à une remontée des Gaulois. Nous avions le contrôle du match les deux premières périodes», assure-t-il.

Le gardien Francis Desrosiers était devant les filets pour presque toute la rencontre. Son coéquipier l’a relevé à moins de deux minutes de la fin du match.

Prochains matchs

Les Vikings joueront leur prochain match ce vendredi 12 février, à 19 h 30, sur la patinoire Florian-Guindon de Saint-Eustache. Ils affronteront le collège Esther-Blondin. Ils disputeront leur rencontre dominicale, à l’extérieur, contre Laval-Montréal, le 14 février.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top