- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Une première historique grâce aux nouvelles installations eustachoises

Performance Synchro, hôte d’une compétition provinciale

Les nageuses de Performance Synchro pourront faire valoir leur talent à la maison puisque pour la première fois de leur histoire, soit en 10 ans, le club de nage synchronisée sera l’hôte d’une compétition provinciale.

Pas n’importe laquelle, celle qui sélectionnera les meilleures pour participer au championnat provincial.

L’événement sportif se tiendra au Complexe aquatique Saint-Eustache, les 27 et 28 mars prochains, et accueillera huit clubs de l’ouest du Québec, c’est-à-dire quelque 180 athlètes.

Les nageuses devront donner leur 110 % pour espérer se classer pour le championnat provincial puisque, selon leurs entraîneurs, aucune routine n’est sûre d’être sélectionnée. Les solistes et duos devront terminer parmi les trois premières positions pour y aller.
«Les filles ont participé à plusieurs compétitions qui ont permis de se préparer en vue des Provinciaux et de s’évaluer par rapport aux autres clubs», fait savoir Julie Benoît-Deschamps, coentraîneuse.

L’équipe grade 4 de Performance Synchro a de bonnes chances de terminer sur le podium.

Chez les solistes, les entraîneuses espèrent que Krystel Gasse (grade 5) se hissera sur le podium, elle qui a remporté deux médailles d’or aux deux dernières compétitions.

Deux duos grade 3 pourraient faire de même. Le duo eustachois Gabrielle Lambert et Béatrice Roy Brunet a terminé premier à la compétition de Trois-Rivières, à la fin janvier, et deuxième à celle de Saint-Hyacinthe, à la fin février. Leurs coéquipières Roxane Leblanc et Myriam Martel ont, quant à elles, pris le deuxième et le troisième rang, lors de ces mêmes compétitions. Anne-Sophie Saindon et sa partenaire de Saint-Eustache, Audrey Joly, ont terminé deuxièmes à la compétition de Saint-Hyacinthe.

En figures imposées, trois nageuses de Performance Synchro grade 2, chez les 12 ans et moins, ont formé le podium. Il s’agit d’Audrey Joly, d’Anne-Sophie Saindon et de Charlotte Maheu-Savard. En grade 2 ouvert, Christine Amyot-Cantin de Saint-Eustache a terminé troisième. «D’un aspect technique et flexibilité, nos nageuses sont très fortes. Nous sommes tout le temps premières. Nous avons toujours misé plus sur la technique que sur la routine», affirme Lyna Côté, coentraîneuse.

Si ces résultats semblent de bon augure pour la compétition de Saint-Eustache, les entraîneuses restent méfiantes. «D’une compétition à l’autre, on ne peut pas s’asseoir sur nos lauriers», souligne-t-elle. Sa collègue précise que la nage synchronisée reste un sport jugé.

En vue de la compétition de Saint-Eustache, les nageuses de Performance Synchro seront avantagées, pense Julie Benoît-Deschamps, puisqu’elles pourront dormir à la maison et éviteront le voyage qu’elles auraient eu à faire si la compétition s’était tenue en Abitibi. «Autrement, je pense que ce sera le même stress», estime-t-elle.

C’est évidemment les nouvelles installations qui permettent au club d’être hôte de cet événement. La nouvelle piscine a également permis à l’organisme d’offrir plus de cours de nage synchronisée récréatifs, une belle façon d’assurer la relève compétitive du club.

Performance Synchro peut également s’enorgueillir de sa nouvelle entraîneuse du côté récréatif, Anouk Renière-Lafrenière. Ancienne athlète aux Olympiques de 2004, elle veille également à améliorer la technique des nageuses synchronisées de compétition.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top