- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Une dernière chance d’étaler leurs talents

Pour la cinquième année consécutive, le Centre d’excellence Sports Rousseau était l’hôte du défi d’excellence Gatorade Frost. Il s’agissait d’une belle opportunité pour les dirigeants de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) de voir à l’œuvre 120 des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage du circuit Courteau.

Pour l’occasion, Terre-Neuve et Labrador, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard étaient représentés par 20 joueurs de leur région respective. À l’intérieur du tournoi, le Québec comptait sur deux formations.

Parmi eux, la région des Laurentides voyait quatre joueurs arborer les couleurs de la province. Les honneurs étaient également divisés auprès des organisations des Vikings de Saint-Eustache et du Collège Esther-Blondin.

Pour cette dernière, deux attaquants ont eu l’opportunité de démontrer une dernière fois leur talent. Nicolas Kingsbury-Fournier a démontré sa rapidité et son jeu physique au cours de la fin de semaine.

«J’essaie d’être physique, mais j’essaie de gérer pour ne pas prendre de pénalités, mais des fois ça peut déborder» , a admis Kingsbury-Fournier qui reconnait devoir travailler afin d’être plus facilement une option pour ses coéquipiers.

Mais pour les joueurs, il s’agissait également d’une dernière opportunité pour étaler leurs aptitudes auprès des 18 formations de la LHJMQ. Pour d’autres, cette dernière audition permettait de racheter quelques points perdus au cours de la dernière campagne.

«On ne peut pas demander mieux, déclarait le Blainvillois auteur de 21 points cette saison dans la Ligue midget AAA. Ça nous donne une dernière occasion de se faire valoir. De démontrer ce qu’on peut réellement parce que ce n’est pas tout le monde qui a eu une saison au-delà de l’ordinaire.»

Du côté de l’équipe Québec Bleu, il y avait notamment deux représentants des Vikings de Saint-Eustache en Alexis Bélisle et Xavier Fortin. Même s’ils ont la chance d’évoluer ensemble, avoir une opportunité supplémentaire dans une situation d’entre deux avec son coéquipier a été grandement apprécié. Bélisle évoquait également le cachet que revêtait ce tournoi à six équipes.

«C’est une chance exceptionnelle, soufflait Alexis Bélisle qui a totalisé 25 points. C’est l’un des rares endroits où tu peux voir tous les joueurs. Il y en a plein que je n’avais jamais vu auparavant et que j’ai la chance d’affronter.»

Celui qui considère que sa vitesse est son atout mentionnait qu’il doit apprendre à mettre plus souvent son nez dans le trafic.

«Je pense que je dois apprendre à moins jouer en périphérie, expliquait le joueur de Sainte-Marthe-sur-le-lac. Je sens qu’il faut tout le temps améliorer cet aspect-là et que si je progressais à ce niveau, ça serait vraiment mieux pour moi.»

Afin de rendre ce défi un peu plus compétitif, les joueurs s’affrontaient pour récolter la Coupe d’Or. La logique a été respectée puisque pour une cinquième année consécutive, c’est une équipe du Québec qui est ressortie avec la victoire. Québec Bleu a défait Québec Blanc 7 à 1. Xavier Fortin a conclu l’après-midi avec une récolte de trois.

La prochaine étape pour les joueurs de la région est l’encan de la LHJMQ. Le tout aura lieu à Shawinigan le 2 juin prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top