- PUBLICITÉ -
Une 3e place à saveur de victoire pour le duo Benoît-Desgroseillers

Une 3e Place à Saveur De Victoire Pour Le Duo Benoît Desgroseillers

Une 3e place à saveur de victoire pour le duo Benoît-Desgroseillers

Championnat de l’Est canadien de rallye

Le Mirabellois Philippe Benoît et son copilote Jonathan Desgroseillers ont connu tout un week-end, les 5 et 6 mai, en Ontario, à l’occasion du rallye Lanark Highland Forest, seconde manche des championnats de l’Est canadien, lorsqu’ils sont montés sur la 3e marche du podium, toutes catégories confondues.

«C’est un véritable coup de théâtre de se retrouver à cette position parmi les voitures à quatre roues motrices qui valent cinq fois la nôtre et au côté de grands noms du rallye canadien tels Jean-Sébastien Besneur (vainqueur) et Marc Bourassa (2e)» , a lancé fièrement Philippe Benoît visiblement satisfait de cette performance.

«Une grande euphorie s’est emparée de toute l’équipe. Les félicitations et accolades fusaient de toutes parts» , a-t-il ajouté.

Le duo Benoît-Desgroseillers a évidemment remporté la course chez les deux roues motrices, des résultats qui leur permettent d’occuper la première position au classement, mais il est encore tôt dans la saison, d’insister Philippe Benoît.

«Nous entrons gonflés à bloc dans notre phase de préparation pour notre prochain défi qui sera encore plus grand, soit celui de bien faire au rallye international de la Baie des chaleurs qui aura lieu le 30 juin.»

Une bonne performance à cet événement pourrait leur assurer la tête du championnat national canadien.

Une fière chandelle au copilote

S’ils ont pu atteindre un tel niveau d’exécution lors du Lanark Highlands Forest, c’est avant tout en raison des aptitudes démontrées en piste par Jonathan Desgroseillers. Son coéquipier tenait d’ailleurs à le souligner.

«Il s’agit de l’un des rallyes les plus demandant pour le copilote, car les routes sont extrêmement sinueuses et techniques» , de dire Philippe Benoît avant d’ajouter que le cahier de notes de Jonathan débordait littéralement, ce qui a donc entraîné une surcharge de travail.

«Malgré quelques problèmes en début de rallye, justement dus au cahier de notes, nous avons été capables de régler le problème rapidement et de trouver par la suite le bon rythme afin de rallier l’arrivée en évitant les pièges» .

Outre son copilote, Philippe Benoît a également tenu à remercier ses commanditaires, soit Trottier sport, Dominic Fauteux de Découpage industriel de même que Jocelyn de Performance Auto Unitech.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top