- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Un résultat inespéré pour Raphaël Landry

Au Championnat canadien de tennis

À la suite de ses succès au Championnat québécois de tennis chez les 14 ans, où il s’est qualifié in extremis pour le Championnat canadien, Raphaël Landry se montrait prudent quant à ses attentes face à l’élite nationale. C’est donc avec un objectif réaliste de se classer parmi les 15 meilleures raquettes qu’il s’est dirigé vers Edmonton. Rendus là, les 40 participants du côté masculin ont été répertoriés dans cinq groupes différents.

Après que chaque joueur eut disputé quatre confrontations 2 de 3, cela permettait de réunir les athlètes les plus performants selon leurs fiches en ronde préliminaire.

Contre toute attente, Landry a remporté tous ses duels pour se propulser ainsi dans le tableau sélect des huit meilleurs tennismans de cette compétition d’envergure. Entre autres, dans la première phase de ce Championnat canadien, il a trouvé le moyen de vaincre en trois sets celui qui était considéré comme la quatrième meilleure raquette au Canada avant ce rendez-vous.

Fait à noter, avec Charles Baron, un coéquipier qui s’entraîne lui aussi au Carrefour multisports de Laval, ils se sont avérés les deux seuls Québécois à atteindre le top 8.

Lors de la deuxième phase de cette finale nationale, se sachant face à la crème, Raphaël Landry, sans pour autant ressentir une nervosité supplémentaire, était bien au fait que l’opposition serait de taille. Malheureusement, ayant laissé beaucoup d’énergie en ronde préliminaire, la fatigue mentale est venue finalement par le rattraper. «Ma concentration n’était plus aussi à point, de sorte que j’ai éprouvé de la difficulté à jouer tous les échanges avec le niveau d’intensité recherché», a confessé le jeune sportif eustachois.

Besoin d’encore plus de constance

Il s’est aussi aperçu que face à l’équipe nationale, pour espérer s’imposer, il se doit d’afficher une meilleure régularité, afin d’être en mesure de mieux réagir face à une cadence plus élevée. C’est d’ailleurs un aspect qu’il compte améliorer d’ici les prochains mois.

En subissant deux revers dans le dernier droit, l’adolescent a conclu en septième position. Si on lui avait dit, avant de s’envoler pour Edmonton, qu’il se serait accaparé de ce classement final, il aurait sûrement eu de la difficulté à le croire. Cependant, après avoir performé encore plus qu’il ne l’espérait, il est convaincu maintenant qu’il aurait pu tout aussi bien clôturer parmi les quatre meilleurs joueurs en simple. En double cependant, ce qu’il faut préciser n’est pas sa tasse de thé, dans le cadre d’une formule simple élimination, lui et son partenaire ont été écartés dès le premier tour.

Fort de son brio à Edmonton, Raphaël Landry détient maintenant son meilleur classement à vie, autant sur la scène provinciale que nationale. Troisième au Québec, il se classe par ailleurs 15e au Canada actuellement. Il livrera maintenant un dernier tournoi intérieur cette saison, au début du mois de mai, à Boucherville. Pour ce qui est de la saison extérieure à venir, il entend continuer de travailler fort pour maintenir pareil classement et se démarquer à nouveau, au moment opportun. Terminant son aventure chez les 14 ans et moins en décembre prochain, il est important pour lui de terminer le plus haut possible.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top