- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Un regard sur les porte-couleurs des environs

LHJMQ

Avec l’écart de points considérable qui a séparé les meilleures équipes des pires formations dans la Ligue junior majeur du Québec (LHJMQ) en saison régulière, avec 16 clubs sur 18 qui ont accès aux séries éliminatoires, il y a lieu de croire que les huitièmes de finales ne devraient pas réserver son lot de surprises.

À première vue – avec le début du moment le plus fort de la saison, qui débutait hier soir –, la confrontation qui semble la plus égale opposera le junior de Montréal aux Huskies de Rouyn-Noranda. S’alignant pour les Huskies, il sera particulièrement intéressant de voir comment le joueur de centre recrue de Saint-Eustache, Michael Beaudry, se comportera. Soit dit en passant, pour un hockeyeur qui joue sur ses 16 ans, Beaudry a passablement bien fait avec une récolte de 19 points (9 buts et 10 passes) en 52 rencontres.

Par ailleurs, trois autres hockeyeurs eustachois, qui évoluent avec le Titan d’Acadie-Bathurst, en l’occurrence, Maxime Renaud, Jonthan Lessard et Julien Tremblay, n’auront pas la tâche facile avec leurs autres coéquipiers eux, qui se mesureront aux Olympiques de Gatineau. Membre de cette formation, Nicolas Boyer, de Mirabel, qui a entrepris sa saison sur le tard à la suite d’une intervention chirurgicale à une épaule, a finalement conclu la saison régulière avec 14 points à sa fiche (7 buts et 7 mentions d’aide).

Un cas incertain

Pour en revenir au Titan, notons qu’il n’est pas assuré que Maxime Renaud voit de l’action lors de cette première ronde des séries éliminatoires. Effectivement, il a raté les deux derniers matchs du calendrier régulier après s’être déchiré des ligaments dans le genou gauche.

Avant de subir cette autre vilaine blessure, ce pilier à la ligne bleue de son équipe avait trouvé le moyen de compiler un dossier personnel de 5 buts et 26 aides pour 31 points.

De leur côté, les Jonathan Lessard, a clôturé 14e chez les recrues du circuit avec 30 points (14 buts et 16 passes) tandis qu’en 25 parties avec les Wildcats de Moncton et le Titan, Julien Tremblay a amassé 2 buts et 3 mentions d’aide.

Des défenseurs en évidence

Parmi les clubs qui se sont affirmés en saison régulière et qu’il faudra épier de près en séries, il y a les Cataractes de Shawinigan. Membre de cette puissante brigade défensive, l’Eustachois Charles-Olivier Roussel, qui, comme prévu, a vu sa production offensive diminuer après l’arrivée d’autres défenseurs de qualité, qui a tout de même excellé si on regarde l’ensemble de ses performances. En plus de maintenir un excellent différentiel de plus 31, il a pris le 10e rang parmi les meilleurs marqueurs chez les défenseurs avec 44 points, dont 11 buts.

Quant à Mathieu Brodeur avec les Screaming Eagles du Cap-Breton, il a de nouveau joué cette année avec passablement de brio. En dépit du fait qu’il était envoyé fréquemment contre les gros trios adverses, il a revendiqué un différentiel de plus 11, tout en mettant 15 points (3 buts et 12 passes) sur la feuille de pointage.

Son coéquipier eustachois avec les Screaming Eagles, Vincent Lavigueur, s’est aussi signalé avec 13 filets et 15 aides pour 28 points en 52 affrontements, et un différentiel de plus 18.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top