- PUBLICITÉ -
Un gardien d’avenir au soccer

David Paulmin.

Un gardien d’avenir au soccer

David Paulmin

Pour sa première année de compétition AAA dans la Ligue de soccer élite du Québec, le club masculin U-14 de Saint-Eustache pourra compter sur un gardien de premier plan en David Paulmin. Celui-ci a été un rouage important l’an dernier dans la conquête du championnat du calendrier régulier par le club eustachois du U-13 dans le circuit 3L (Laval-Laurentides-Lanaudière).

Ainsi, même s’il n’a vu que de l’action que durant une demie de jeu lors de la finale des sélections régionales, cela ne lui a pas nui aux yeux des sélectionneurs. Faut dire qu’il n’a pas la réputation de s’avérer un athlète fragile physiquement. C’est simplement une blessure qui aurait pu arriver à n’importe quel autre gardien. En effet, c’est en tentant d’intercepter un ballon dans les airs qu’un joueur adverse lui a fracturé l’épaule gauche, à la suite d’un coup de tête.
Âgé de 13 ans, ce jeune adolescent mesure déjà 5 pi 9 po. Par surcroît, il possède une très bonne impulsion et est reconnu comme quelqu’un qui revendique plusieurs qualités athlétiques.

Selon Daniel Descoteaux, l’un de ses coachs en 2009, David a aussi une vision de jeu qui sort de l’ordinaire et maîtrise à l’heure actuelle un coup de pied d’un joueur professionnel, du point de vue de la puissance.

Sélectionné sur un programme de haute performance

Ainsi, dans les bureaux de l’Association régionale de soccer des Laurentides et dans ceux de Soccer Saint-Eustache, on n’a pas été surpris d’apprendre cet hiver sa sélection au sein du programme national de haute performance. Étudiant de deuxième secondaire à l’école Saint-Gabriel de Sainte-Thérèse, il se rend tous les jours de la semaine au Centre Bois-de-Boulogne de Laval, en présence des meilleurs joueurs québécois de l’âge de 14, 15 et 16 ans.

Les lundis et jeudis, il peut notamment compter sur l’expertise et les judicieux conseils de Youssef Dahha, entraîneur des gardiens de but de l’Impact de Montréal.
«C’est pas mal intense à chaque fois que je m’entraîne à Laval, mais cela monte d’un cran de plus, les lundis et jeudis. Youssef nous fait travailler extrêmement fort, mais en même temps, j’apprends énormément grâce à son expertise», a commenté David Paulmin.

Bref, fort d’un programme d’entraînement intensif et des judicieux conseils qui lui sont prodigués, ce jeune homme risque de nouveau de capter grandement l’attention durant les prochains mois. En plus de porter l’uniforme de l’équipe eustachoise, à moins qu’il se blesse d’ici là, il représentera le Québec, au début du mois de juillet prochain, à l’occasion du Championnat canadien.

Soit dit en passant, durant les derniers mois, malgré un horaire chargé comme athlète-étudiant, il a trouvé le moyen d’enseigner les rudiments de base à de jeunes cerbères qui rêvent, sans doute, de suivre ses traces.

Ayant comme idole Gianguli Buffon, gardien numéro un de l’équipe nationale de l’Italie, David Paulmin est vraiment inspiré par cette grande vedette du foot. Au-delà de ses habiletés athlétiques, il est tout aussi impressionné par sa capacité à composer avec la pression de façon aussi admirable. En fait, Paulmin réalise de plus en plus que les succès d’un athlète de haut niveau résident dans ce qui se passe entre les deux oreilles.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top