- PUBLICITÉ -
Simon Lafrance: Un jeune Eustachois qui s’illustre avec les Vikings

Simon Lafrance est un joueur de centre prolifique avec les Vikings.

Simon Lafrance: Un jeune Eustachois qui s’illustre avec les Vikings

En étant à sa première saison dans la Ligue de hockey midget AAA, Simon Lafrance est un des leaders à l’attaque, cette année, avec les Vikings de Saint-Eustache.

L’Eustachois Simon Lafrance a joué tout son hockey mineur à Saint-Eustache. Après avoir joué aux niveaux novice A et atome BB, il a gradué au niveau pee-wee BB avec les Patriotes de Saint-Eustache, pour ensuite, à sa deuxième année, s’aligner avec le pee-wee AA des Seigneurs des Mille-Îles. Il a eu un parcours similaire au niveau bantam, jouant pour le club BB des Patriotes de Saint-Eustache durant sa première année à ce niveau, pour ensuite faire l’équipe bantam AAA des Seigneurs des Mille-Îles, à sa deuxième année. Amorçant la saison suivante avec le Midget Espoir des Seigneurs, il a réussi à se tailler une place parmi les meilleurs attaquants de la région, cette année, avec les Vikings de Saint-Eustache, de la Ligue midget AAA.

Attaquant prolifique, le jeune Lafrance a presque toujours évolué à la position de centre. Il est l’auteur de 17 buts et 21 passes pour un total de 38 points en 32 matchs avec les Vikings jusqu’à maintenant dans la saison 2014-2015, en plus de montrer un différentiel +/– de +12.

Outre les saisons d’hiver, le jeune eustachois a aussi participé à des ligues d’été jusqu’à l’âge de huit ou neuf ans, «J’ai aussi fait des camps spécialisés comme Co-Jean», explique-t-il. Il a joué une dizaine d’années au baseball mineur à Saint-Eustache, mais concentre ses énergies sur le hockey depuis quelques années. Il s’était présenté pour la première fois au camp d’entraînement des Vikings de Saint-Eustache, en 2013, mais n’avait finalement pas été sélectionné. «Je suis arrivé au camp cette année avec beaucoup plus de confiance, car je savais à quoi m’attendre», explique Simon, qui a mis les bouchées doubles à l’entraînement l’été dernier pour être prêt à relever le défi du midget AAA: «J’ai surtout travaillé le bas du corps et mes jambes pour accroître ma stabilité.» S’il a vécu la coupure de l’année dernière comme une vive déception, il dit avoir trouvé en Martin Daoust, entraîneur du Midget Espoir, un coach qui a cru en son talent.

Il souligne l’apport de ses parents, notamment son père qui l’a coaché à des niveaux inférieurs. «Sans l’aide de ma famille, mon frère Félix, ma sœur Mariane et mes parents, je ne serais pas rendu là où je suis», dit-il à ce propos. Il avoue cependant qu’il a vécu une période d’adaptation à son arrivée chez les Vikings, «surtout les longues routes, car on a des matchs assez loin, comme à Québec ou Magog, mais après deux semaines, ça devient un rituel», dit-il. Simon Lafrance a aussi de bons mots pour son ami Jérémy Dumoulin, avec qui il a souvent joué au cours des dernières années et qui est son coéquipier à l’heure actuelle chez les Vikings.

Partisan du Canadien depuis toujours, il est évidemment un grand fan de l’attaquant Sydney Crosby, des Penguins de Pittsburgh, de Tyler Séguin (attaquant des Stars de Dallas) et Claude Giroux (attaquant et capitaine des Flyers de Philadelphie).

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top