- PUBLICITÉ -
Sasha Pizzagalli revient des Jeux du Canada avec le bronze et une attitude à améliorer

Sasha Pizzagalli.

Sasha Pizzagalli revient des Jeux du Canada avec le bronze et une attitude à améliorer

La nageuse Sasha Pizzagalli devra conserver son énergie la saison durant et changer son attitude pour atteindre de nouveaux sommets.

Participant aux Jeux du Canada à l’Île-du-Prince-Édouard à la fin août dernier, elle est arrivée sixième à l’épreuve du 100 m dos, avec un temps de 1:01,76. Son entraîneur au Club de natation des piscines du Parc olympique de Montréal (CNPPO), Sébastien Messier, admet qu’il la voyait revenir avec une médaille à cette épreuve. «Ce n’est pas tellement la performance qui est décevante, mais le résultat. […] Elle a quand même établi une meilleure performance personnelle. Elle a mieux nagé qu’aux qualifications», fait-il savoir.

L’entraîneur ajoute que ce meilleur temps a été réalisé dans des conditions où elle avait une forte opposition, puisqu’elle s’est frottée aux meilleures nageuses de son âge au pays.

Il explique qu’elle concourrait contre des nageuses qui participent à des championnats du monde. «Ces nageuses veulent étudier dans une université américaine et, pour ce faire, elles ne doivent pas recevoir de subventions pour nager. Elles ont refusé le brevet pour recevoir de l’argent, ce qui leur permettait de participer aux Jeux du Canada. Ces Jeux servent habituellement de tremplin pour des compétitions internationales», indique-t-il.

C’est d’ailleurs la prochaine étape de Sasha Pizzagalli que d’aller chercher son brevet pour être admissible aux subventions.

La nageuse eustachoise affirme, quant à elle, être contente de ses performances. Elle a pris le neuvième rang à l’épreuve du 200 m dos, terminant première de la finale de consolation avec un temps de 2:14,89. «Ça ne s’est pas bien passé», estime l’entraîneur.

Ayant mal aux épaules et atteinte d’une otite, la nageuse affirme avoir réussi ce qu’elle s’était fixé pour les Jeux, mais pour Sébastien Messier, elle ne doit pas attendre toutes les conditions gagnantes pour offrir des performances exemplaires. «À ce niveau-là, c’est entre les deux oreilles. Dans sa tête, ça prend toutes les conditions gagnantes pour faire l’épreuve. Il faut travailler ça parce qu’on n’a jamais toutes les conditions gagnantes», mentionne-t-il.

Il estime tout de même que les performances étaient «correctes».

Faisant partie de l’équipe du Québec pour le relais 4 x 100 m quatre nages, Sasha Pizzagalli a remporté le bronze puisque le quatuor féminin a réalisé l’épreuve en 4:06,14, derrière la formation de l’Ontario et de l’Alberta. «J’ai réussi à garder ma place. Une fille avait nagé plus vite que moi au 50 m dos, mais pas au 100 m dos. Je les ai convaincus que j’étais capable (de faire partie de l’équipe)», raconte-t-elle fièrement.

Son entraîneur rappelle que Sasha a toujours eu de la difficulté à terminer sa saison de natation en force. Son objectif cette année était d’obtenir de bons résultats aux Essais des Jeux du Canada, en juin dernier. «Réussir ces temps-là à cette période de l’année (août), c’est déjà une amélioration. En juillet, la saison commençait à être longue pour elle», convient-il.

Sasha Pizzagalli a recommencé son entraînement le 14 septembre dernier, sa deuxième saison au sein du CNPPO. Si elle souhaite terminer sa saison en force, son entraîneur estime qu’elle doit viser une place parmi les huit premiers rangs au Championnat canadien senior. «Il faut qu’elle fasse sa place au niveau senior», croit-il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top