- PUBLICITÉ -
Sasha Pizzagalli ira aux Jeux du Canada

La nageuse eustachoise Sasha Pizzagalli a été sélectionnée pour représenter le Québec aux prochains Jeux du Canada, qui se tiendront à la fin d’août, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Sasha Pizzagalli ira aux Jeux du Canada

Ancienne nageuse du CASE

La nageuse eustachoise Sasha Pizzagalli a été sélectionnée pour représenter le Québec aux prochains Jeux du Canada, qui se tiendront à la fin d’août, à l’Île-du-Prince-Édouard.

À la sélection de l’équipe du Québec, 200 nageurs de 32 clubs du Québec ont tenté de faire partie des 32 méritants.

Ancienne athlète du Club aquatique Saint-Eustache (CASE), Sasha Pizzagalli s’entraîne pour une première saison au sein du Club de natation des piscines du Parc olympique de Montréal (CNPPO). Son objectif était de terminer sa saison en force, elle qui avait terminé sa dernière saison avec le CASE avec une baisse de régime.

Son entraîneur, Sébastien Messier, ne voulait pas que cette fatigue devienne chronique à chaque fin de saison. Ainsi, la première moitié de saison a été axée sur l’adaptation de Sasha Pizzagalli à son nouvel environnement et sur l’entraînement. «Les compétitions ne m’ont pas manqué pour autant. Je n’avais pas à stresser pour les compétitions. Je pouvais me concentrer davantage sur mes entraînements et ma technique», convient-elle.
«C’est en train de donner des dividendes», indique son entraîneur. Effectivement, la nageuse spécialiste du style dos a connu d’excellentes performances aux Essais des Jeux du Canada, le week-end du 30 mai dernier. Elle a participé à deux épreuves, celles du 100 m dos et du 200 m dos. Sa performance au 200 m dos lui a assuré une place au sein de l’équipe représentant le Québec aux Jeux du Canada.
«Ç’a été la performance de la compétition chez les filles, soutient Messier. Elle a obtenu le plus haut pointage. Elle a battu son meilleur temps personnel de presque quatre secondes. C’est énorme.»
«Je suis partie en force. J’étais gonflée à bloc. J’ai tout donné. J’avais dit à mon entraîneur quel était mon objectif et c’est la stratégie qu’il m’a conseillée pour y parvenir», soutient Sasha Pizzagalli.

Il raconte que Sasha est partie en trombe pour la première partie de la course, devançant sa plus proche adversaire de près de trois secondes après le premier 100 mètres. Elle n’a pas été conservatrice, indique-t-il.

En réussissant à se qualifier pour les Jeux avec l’épreuve du 200 m, alors qu’elle est plus sûre d’elle au 100 m, lui a donné une bouffée de confiance, estime Sébastien Messier. Ainsi, à l’épreuve du 100 m, elle était «imbattable». Elle a amélioré son meilleur temps personnel de presque deux secondes.

Participer aux Jeux du Canada sera un tremplin pour l’athlète, croit l’entraîneur. «Parmi les athlètes qui composent l’équipe olympique, je crois pouvoir dire sans me tromper que 83 % d’entre eux ont participé aux Jeux du Canada. C’est une compétition de détection», fait-il savoir.

Elle devrait se mesurer aux autres Canadiennes aux épreuves du 100 m et 200 m dos, ainsi qu’au relais quatre nages, mais d’autres pourraient s’ajouter compte tenu de sa polyvalence.

Chaque épreuve sera disputée par deux nageuses par province. «Les autres filles qui seront là seront ses adversaires pour les trois prochaines années. Elle devra marquer son terrain», indique-t-il.

L’athlète confie qu’elle est plus sûre d’elle que jamais. «Je sens que je suis plus mature qu’avant. Je veux encore plus atteindre mon objectif ultime, les Jeux olympiques. Je suis plus motivée. Je sens que c’est possible avec les temps que je viens de réaliser», souligne-t-elle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top