- PUBLICITÉ -
Samuel Ouellet a fait un pas de géant en 2008

En comptant sur Samuel Ouellet sur une base régulière lors de la prochaine saison, les Bisons de Saint-Eustache ne peuvent que se réjouir d’avoir ce joyau entre leurs mains.

Samuel Ouellet a fait un pas de géant en 2008

Dans l’espoir de réaliser son rêve

Membre de l’Académie de baseball du Canada (ABC), même s’il se savait de calibre pour évoluer sur une base régulière dans la Ligue de baseball junior élite en 2008, Samuel Ouellet a préféré continuer à évoluer dans le réseau midget AAA. De cette façon, il était presque quasi assuré de participer au championnat canadien et qui sait, avoir l’opportunité de représenter le Canada au championnat mondial des moins de 18 ans. Même s’il n’a finalement pas été invité à se joindre à l’équipe nationale, cet Eustachois ne regrette pas son choix.

«En tant que superviseur des activités du migdet AAA, Sylvain Saindon, qui me dirige à l’ABC, a pu ainsi me conseiller plus facilement. De plus, en dominant les frappeurs de la sorte, ma confiance a augmenté d’un cran durant la dernière saison», mentionnait récemment Samuel Ouellet.

Impressionnant presque à chacune de ses présences au monticule avec les Associés de Laval, ce petit mais très puissant artilleur a été fort bien servi par une rapide, qu’il a su améliorer de façon significative depuis un an. Lançant maintenant régulièrement à plus de 85 miles à l’heure, il n’a pas seulement excellé avec son club régulier, pour lequel notamment, il a enregistré deux parties sans point ni coup sûr.

En effet, avec l’équipe Québec midget, il occupait le poste de lanceur numéro un. D’ailleurs, n’eut été de quelques erreurs en défensive en fin de match lors de la finale au championnat canadien dans lequel Ouellet agissait comme partant, ce n’est pas la médaille d’argent mais bien celle d’or que les représentants québécois auraient ramené.

Cette année incroyable de Ouellet s’est poursuivie au mois d’août alors qu’il a joint les rangs de la deuxième formation du Québec au championnat canadien junior (moins de 22 ans). Après avoir très bien tiré son épingle du jeu en ronde préliminaire, en demi-finales, il a malheureusement connu sa pire sortie de l’été.

Avec encore cependant quatre saisons d’éligibilité dans les rangs juniors, parions que cet Eustachois saura se reprendre un jour ou l’autre.

Un athlète d’exception

Sylvain Saindon, rencontré récemment lors du Gala méritas de Baseball Québec où Ouellet a reçu le titre de joueur de relève par excellence en 2008, ne tarit pas d’éloges envers ce jeune joueur. «Pour un gars qui ne mesure même pas 5 pieds et 8 pouces et qui est âgé de 18 ans seulement, c’est extrêmement rare de voir un gars avec ce physique lancer à près de 90 miles à l’heure. Il est à la preuve qu’en suivant à lettre les méthodes d’entraînement y compris la nutrition, les petits lanceurs sont eux aussi capables de lancer fort.»

Sur le plan technique, en plus d’être doté de jambes très puissantes, Ouellet fouette la balle comme bien peu de jeunes peuvent réussir.

Autre fait intéressant, contrairement à bien d’autres individus qui se retrouvent avec des attributs similaires, il ne rêve pas nécessairement à se retrouver un jour dans la Ligue nationale de baseball. Pour lui, il serait aux anges, le jour où un collège américain (du Sud de préférence) lui offrirait une bourse, afin qu’il pu poursuivre le baseball et les études en toute quiétude.

Se joignant aux Bisons de Saint-Eustache sur une base régulière l’an prochain, s’il poursuit sur sa lancée, tout porte à croire qu’il n’aura pas trop de mal à atteindre son but.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top