- PUBLICITÉ -
Première édition du Relais 8 heures de Deux-Montagnes

Gilles Gosselin

Première édition du Relais 8 heures de Deux-Montagnes

Au profit de la Fondation de la PDM

Pour soutenir la Fondation de la Polyvalente Deux-Montagnes (PDM) dans sa mission, une première édition du Relais 8 heures de Deux-Montagnes aura lieu le samedi 18 avril prochain. Il s’agit d’un événement qui allie la santé du corps et celle de l’esprit. Comme le veut le dicton: Un esprit sain dans un corps sain!

Les équipes formées pour l’occasion seront appelées à relever le défi, d’une durée de huit heures, dans un parcours situé aux abords de la PDM. Ces équipes doivent être constituées d’un maximum de six coureurs et coureuses qui se relaieront et devront parcourir le plus grand nombre de kilomètres durant toute la durée de l’activité. Un service de chronométrage, de gestion et de diffusion des résultats en temps réel sera mis à la disposition des participants, de même qu’une cantine et de l’animation. Un prix sera remis à l’équipe gagnante, tous les participants recevront une médaille, et des prix de présence seront tirés.

L’événement aura lieu sous la présidence d’honneur de Gilles Gosselin, triple Ironman, triathlonien et passionné de la course à pied. Il est réalisé au profit des élèves de cette école secondaire de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI). La Fondation de la PDM aide en effet à financer des projets académiques, à stimuler et valoriser la persévérance et le mérite scolaire et à appuyer certaines actions d’aide aux élèves de l’école.

Les participants ont jusqu’au 31 janvier prochain pour inscrire leur équipe, au coût de 350 $. Après cette date, le coût passera à 375 $. On peut en savoir davantage sur le Relais 8 heures Deux-Montagnes et inscrire son équipe en visitant le site [www.fondationpdm.org/relais].

Gilles Gosselin a participé à des demi-marathons et des marathons pour ensuite se tourner vers un autre défi: le triathlon. Participant régulier à des courses de type Ironman (3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,2 km de course à pied l’un à la suite de l’autre) ou demi-Ironman, Gilles n’hésite pas à soutenir des causes qui lui tiennent à cœur. «C’est Sylvie Charbonneau, une des responsables de l’organisation de la course, qui a eu la gentillesse de penser à moi. C’est une belle course, très bien organisée», a-t-il expliqué.

Gilles Gosselin a pédalé pour le Défi Pierre Lavoie, puis a appuyé la Société canadienne du cancer. L’an passé, il s’est affilié avec la Maison Sercan. Tout en continuant avec Sercan cette année, il est fier de s’associer à une cause qui cible les jeunes. «Je n’ai rien d’un athlète ou d’un sportif professionnel, dit-il. Je suis quelqu’un d’ordinaire qui a des rêves et des ambitions. Avec du travail, tout se peut.» C’est ce message qu’il veut donner aux jeunes.

Gilles Gosselin veut que l’organisation réussisse à attirer plus d’une trentaine d’équipes pour cette journée du samedi 18 avril. Et comme il ne fait jamais les choses à moitié, il travaille à recruter plusieurs équipes et s’est donné comme défi de commencer sa course la veille pour la terminer 24 heures plus tard, à la fin de l’événement.

Notons que cette course n’aurait pas pu voir le jour sans le soutien de commanditaires, dont la Caisse d’économie de Deux-Montagnes, Imperia Hôtel et Suites, le Syndicat des enseignants des Basses-Laurentides, Aramark et la Clinique dentaire Mario Lalonde.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top