- PUBLICITÉ -
Pratiquer la nage synchronisée à temps plein

(Photo Michel Chartrand) - En plus d’étudier en sciences humaines profil administration au cégep Montmorency, la Deux-Montagnaise Rachel Fréchette pratique la nage synchronisée à raison de 35 heures semaine.

Pratiquer la nage synchronisée à temps plein

Nouvelle résidante de Deux-Montagnes: Rachel Fréchette

À l’âge de 17 ans, on pourrait penser qu’un jeune adulte consacre la majeure partie de son temps à ses amis. À quoi s’ajoutent l’école, ses devoirs et peut-être un boulot.

Il n’en est rien pour Rachel Fréchette, une jeune fille qui – en plus d’étudier en sciences humaines profil administration au cégep Montmorency — pratique son sport fétiche, la nage synchronisée, à raison de 35 heures semaine.

Ayant toujours habité au nord de Montréal, Rachel Fréchette est nouvellement installée à Deux-Montagnes. Poursuivant son entraînement au sein du Club Dollard Synchro, elle en est à sa troisième année niveau junior. Elle réussit à concilier sport et études grâce au programme Alliance sport-études du cégep. «Ma première session s’est bien déroulée. C’était plus facile que le secondaire», déclare la nageuse.

Pratiquant la nage synchronisée depuis l’âge de huit ans, Rachel Fréchette a connu de beaux moments dans sa carrière d’athlète, dont sa première année au sein de l’équipe nationale canadienne, en 2006. Elle a alors terminé première à toutes les épreuves auxquelles elle a participé à une compétition panaméricaine.

Elle a également pris part aux cérémonies d’ouverture du Championnat FINA en 2005, à Montréal, ainsi qu’à cinq championnats canadiens.

Elle a participé à trois compétitions panaméricaines: à Mexico en 2006, à Calgary en 2008, et à Huntersville (Caroline du Nord) en août dernier. Elle a alors remporté la médaille d’or dans toutes les épreuves auxquelles elle a participé.

L’athlète a fait partie de l’équipe nationale canadienne (13-15 ans) deux années de suite ainsi que l’équipe nationale junior l’an dernier. À ce moment-là, elle a été classée sixième sur les 11 meilleures filles au Canada.

Entraînée par Line Piché, elle souhaite y être sélectionnée de nouveau cette année. «Je veux me classer sur l’équipe nationale junior. Je pourrais alors participer au Championnat du monde à Indianapolis, cet été», indique-t-elle. Il s’agirait de sa première expérience au Championnat du monde. Elle devra faire partie des 25 meilleures nageuses au Championnat canadien pour espérer être parmi les 12 filles qui seront sélectionnées.

Saison 2009-2010

En novembre dernier, elle a remporté l’or à la compétition de figures imposées Junior, à Montréal, dans la catégorie junior (15-18 ans) grade 7. «Les figures imposées, c’est vraiment ma force», souligne celle qui pratique toutes les épreuves: solo, duo, équipe et combo. «J’aime la nage synchronisée parce que c’est dur comme sport. C’est exigeant. Je dois relever des défis chaque fois. C’est gratifiant quand tu vois les résultats obtenus grâce au travail accompli, estime-t-elle. C’est un sport artistique et technique à la fois, autant individuel qu’en équipe.»

Pour la saison 2009-2010, elle participera aux Sélections provinciales en février, aux Divisionnels de l’Est du Canada en mars, et au Championnat canadien Espoir en mai.
«J’aimerais participer aux Jeux olympiques. Cette année, après le Championnat du monde, je vais essayer de faire partie de l’équipe nationale A du Centre d’excellence de Montréal. Ce sont les 24 meilleures nageuses qui s’y entraînent», affirme celle qui vise les Jeux de 2012 ou 2016.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top