- PUBLICITÉ -
Patriotes et Monarques se rivent le nez!

La défensive devra se resserrer si les Patriotes espèrent remonter au classement.

Patriotes et Monarques se rivent le nez!

Dur, dur, dur début d’octobre

Premier week-end d’octobre pénible pour nos deux équipes cibles de la Ligue de hockey junior AA Laurentides-Lanaudière. Effectivement, les Patriotes se sont d’abord inclinés en fusillade après un long voyage de deux heures à Mont-Laurier et les Monarques ont cédé devant les Diables à Mont-Tremblant avant d’être proprement rossés chez eux par le National de Rosemère-Lorraine. Au secours, journaliste en mal de bonnes nouvelles!

Samedi dernier, les Patriotes de Saint-Eustache rendaient visite aux Draveurs de Mont-Laurier et c’est avec le petit bonheur de deux points (un pour la nulle et un pour le Franc-Jeu) qu’ils ont effectué le voyage de retour puisque la fusillade a favorisé les hockeyeurs des Hautes-Laurentides par un pointage final de 4-3. «Je sais que ça fait cliché, mais c’est un match que nous aurions dû gagner. Nous les avons dominés, mais nous avons été incapables de la mettre dedans, aussi simple que cela», commentait Daniel Héroux à l’issue du match. La différence s’est résumée au travail des unités spéciales alors que les Draveurs ont marqué trois fois en supériorité numérique et que les Patriotes se sont montrés impuissants dans les mêmes circonstances. «Les gars y mettent l’effort, mais il va falloir profiter de nos chances et limiter les dégâts en désavantage si on veut monter au classement», a conclu Héroux. Mathieu Larivière, Jean-Philippe Angers et Jason Monpetit ont réussi à faire scintiller la lumière rouge du côté des perdants.
«Assez pour nous donner la grippe»

Les nouvelles n’ont pas été bien meilleures du côté de Mirabel alors que les Monarques ont subi deux revers, 5-4 face aux Diables de Mont-Tremblant et une retentissante mornifle de 9-3 aux mains du National de Rosemère-Lorraine. «Nous n’aurions jamais dû perdre à Tremblant. Nous menions 4-2 après deux périodes et là, les gars se sont mis à jouer sur les talons. Nous avons permis trois buts sans réplique en période finale, on aurait dit que nous n’avions plus rien dans les jambes. Et ils nous les ont coupées, les jambes, avec ce but à une trentaine de secondes de la fin du match», se désolait l’entraîneur-chef Jean Charest. Le lendemain, ses hommes avaient sans aucun doute les pieds dans le même ciment que lors de la troisième période de la veille alors qu’ils ont perdu par le pointage de 9-3 devant un National de Rosemère-Lorraine résolument trop rapide pour la troupe mirabelloise-blainvilloise. «S’il n’arrive pas malheur au National, il vaut aussi bien leur donner un laissez-passer pour la Coupe Dodge», s’est d’emblée exclamé un Jean Charest définitivement impressionné par la rapidité de l’adversaire. Selon ses dires, le National possède tout ce qu’il faut pour aspirer aux grands honneurs de la LHJAALL et «tout se passait trop vite pour mes gars, assez pour nous donner la grippe. Le National a toute une équipe», a-t-il conclu.

Ce prochain week-end, Patriotes et Monarques n’auront qu’un seul match à l’affiche. À Saint-Eustache, les Patriotes seront les hôtes des Diables de Mont-Tremblant, ce samedi 10 octobre, à l’aréna Florian-Guindon, à 19 h 30, pendant que le lendemain, les Monarques accueilleront les Draveurs de Mont-Laurier, à l’aréna Val-d’Espoir, à 17 heures.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top