- PUBLICITÉ -
Mik2

Photo Nicolas T. Parent - Mikaël Kingsbury semblait très fier lors du dévoilement de la plaque commémorative qui sera installée au parc portant son nom depuis 2014.

Photo Nicolas T. Parent - Le maire de Deux-Montagnes, lors de son allocution, accompagné par Mikaël Kingsbury.

Ovations et récompenses pour Mikaël Kingsbury

Le skieur acrobatique et champion du monde de sa discipline, Mikaël Kingsbury, a été honoré dans le cadre d’une grande cérémonie se tenant le 25 mai, à l’aréna Olympia de Deux-Montagnes. Le récipiendaire du dernier titre olympique dans l’épreuve des bosses a reçu plusieurs récompenses lors de cette soirée, telles des déclarations de personnalités locales, une large plaque commémorative et une médaille de l’Assemblée Nationale, devant amis, admirateurs et membres nombreux de sa famille.

Décrit comme un jeune homme «simple» et très talentueux, Mikaël a en effet été l’invité de plusieurs élus locaux, soit le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, la députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe, et le député provincial de Deux-Montagnes, Benoit Charette.

Le premier, accompagné sur scène par des membres de son conseil municipal, a dressé le parcours impressionnant du skieur que l’on connaît tous. D’ailleurs, deux globes de cristal, remportés à l’international, trônaient sur la scène et aux abords du lutrin.

Place ensuite à la déclaration de Mme Lapointe, qui se disait très fière de voir Mikaël remporter sa médaille d’or en sol sud-coréen, lors des derniers Jeux olympiques d’hiver, lui qui est d’ailleurs le premier athlète canadien à avoir remporter cette ultime récompense lors des compétitions de 2018, étant originaire du comté de l’élue fédérale. Rappelons que le Canada a remporté un total de 11 médailles à Pyeongchang.

Plusieurs récompenses

Au tour de Benoit Charette d’avouer son admiration à l’athlète d’ici, pour ensuite lui donner une belle médaille de l’Assemblée Nationale, soit la plus grande récompense qu’un député local peut offrir à une personne s’étant démarquée d’une manière ou d’une autre. Décrit par ses proches tel un jeune homme très humble malgré son succès, Mikaël Kingsbury a pris la fameuse médaille, avant de s’emparer du microphone afin de remercier les convives alors nombreux.

«J’aimerais remercier la Ville de Deux-Montagnes d’avoir organisé le tout. Vous savez, je voyage dans beaucoup de pays, de très beaux endroits, mais je suis toujours excité de revenir à la maison, car on est bien à Deux-Montagnes. Je suis vraiment fier», déclare ce dernier, lui qui a d’ailleurs donné son nom à un parc à Deux-Montagnes, il y a quelques années. Dominant dans son sport et très jeune, la Ville de Deux-Montagnes n’a pas hésité à immortaliser son athlète fétiche.

A d’ailleurs suivi le dévoilement d’une grande plaque commémorative, retraçant, en image, les exploits du jeune homme. Des personnes évoluant dans le monde du ski acrobatique et auprès de Mikaël au fil de son parcours, ont ensuite monté sur la scène afin d’accompagner le principal intéressé dans un discours long, mais très bien senti.

Notons au final que la plaque commémorative sera affichée au parc Mikaël Kingsbury. «On espère vraiment qu’il s’agira d’une source d’inspiration pour nos jeunes qui visiteront le parc», de déclarer le maire de Deux-Montagnes. Il est inscrit, sur celle-ci, «Impossible n’existe pas».

«Je vous remercie pour le parc et cette belle affiche. Je ne le réalise pas présentement, même si le parc dans ma rue porte mon nom depuis 2014. Quand je serai plus vieux et retraité, je crois que je vais mieux le réaliser. Je tiens à vous remercier pour vos beaux messages. C’est très touchant», ajoute enfin Mikaël Kingsbury, visiblement fier.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top