- PUBLICITÉ -
Ouf! La première va aux Vikings

(Photo Pierre Latour) - Même dans un filet désert, Mathieu Lemay y a mis toute son application pour concrétiser la 1re victoire des siens.

Ouf! La première va aux Vikings

Quatre en quatre en séries

Les Commandeurs de Lévis avaient été inactifs depuis près d’un mois et les Vikings en ont profité dès les premières minutes de jeu. Les Vikings ont fait preuve d’indiscipline et les Commandeurs ont remonté les Vikings pour donner lieu à tout un match de hockey. Une victoire de 6-4 des Vikings qui laisse présager une série robuste, palpitante et probablement longue.

Puisqu’ils avaient remporté la coupe Telus en décembre dernier, les Commandeurs de Lévis avaient bénéficié d’un laissez-passer en première ronde, un cadeau souvent empoisonné. Longtemps éloignés de la compétition, les visiteurs à Saint-Eustache, dimanche dernier, ont cédé sur les deux premiers lancers des Vikings qui menaient déjà 2-0 après les cinq premières minutes de jeu de cette série.

Anthony Deluca et le défenseur Elliot Déragon ont en effet tous deux frappé à quarante secondes d’intervalle à la cinquième minute de jeu. Trois punitions décernées à l’équipe locale ont cependant permis aux Commandeurs de revenir dans le match alors qu’ils ont marqué deux fois, dont une en avantage numérique.

En deuxième période, le jeu est devenu plus viril et cette période médiane a été ponctuée de plusieurs punitions, mais toujours au détriment des hommes de Dave Thériault. Mais c’est toutefois durant un de ces désavantages numériques que Mathieu Lemay a redonné l’avance aux siens.

«Ça ne sera pas un pique-nique…»

Les Commandeurs ont ramené le match à égalité en comptant leur troisième but dès la 3e minute de jeu de l’engagement final. Anthony Deluca, avec son deuxième du match, et Marc-Olivier Roy ont ensuite redonné aux Vikings l’avance de deux buts détenue en première période. Un but des Lévisiens à la 13e minute de jeu, suivi d’un étourdissant mais infructueux jeu de puissance, a gardé les quelque 500 spectateurs en haleine jusqu’à ce que Mathieu Lemay ne marque son deuxième but du match dans un filet déserté par le gardien adverse au profit d’un attaquant additionnel.

«Ouf! Ça ne sera pas un pique-nique», s’est exclamé Dave Thériault au sortir de la chambre des joueurs après cette première victoire en quart de finale, leur quatrième consécutive en séries. L’entraîneur-chef eustachois n’avait rien à redire du travail de l’officiel même s’il a vu les siens subir sept avantages numériques contre seulement deux en leur faveur: «Quelques-unes de nos pénalités étaient vraiment stupides, mais nos unités spéciales nous ont tirés d’embarras. Nous ne les avions pas rencontrés depuis novembre et leur robustesse a peut-être surpris nos gars qui ont répliqué en prenant des punitions. Nous avons bien entrepris le match et nous l’avons bien fini. Encore une fois, la discipline va jouer un rôle primordial dans cette série qui risque d’être longue et physiquement exigeante.»

Les Vikings étaient à l’œuvre hier à Saint-Eustache et la série se transportera à Lévis, le week-end prochain, alors que les deux belligérants se retrouveront les vendredi 11 et samedi 12 mars en soirée, ce quatrième affrontement si nécessaire, bien entendu. Toujours si nécessaire, le cinquième et décisif rendez-vous aurait lieu à Florian-Guindon le lundi 14 mars à 19 h 30.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top