- PUBLICITÉ -
Mourad Tamimount fait son bilan

L’équipe de Mourad Tamimount, le U10M, a terminé première de la Ligue.

Mourad Tamimount fait son bilan

L’Association de soccer de Saint-Joseph-du-Lac

À l’aube des élections municipales, le président de l’Association de soccer de Saint-Joseph-du-Lac, Mourad Tamimount, a tenu à faire savoir les besoins spécifiques des jeunes joueurs de soccer de la municipalité.

Avec trois équipes de compétition, U10M, U12 mixte et U14 mixte, ainsi que 11 équipes récréatives, l’Association demande depuis quatre ans un meilleur éclairage des terrains. «On promet et on ne fait rien», indique-t-il.

Il souligne que l’Association a dû refuser des inscriptions pour une deuxième année, et ce, de façon plus importante, à cause du manque de terrains. «Malgré le fait que Pointe-Calumet et Oka aient créé leur propre association, nous avons eu trop d’inscriptions pour pouvoir toutes les accepter. À l’avenir, il va automatiquement manquer de places», estime-t-il.

Le président croit qu’il faut un grand terrain pour les équipes compétitives et un autre pour celles récréatives. Actuellement, il y a un grand terrain et deux petits qu’il doit diviser en deux.
Également entraîneur de l’équipe masculine U10, Mourad Tamimount déplore le manque d’entretien des terrains. «J’ai l’impression que la Municipalité n’investit pas grand-chose dans les loisirs. Je ne parle pas juste du soccer. C’est la jeunesse qui fait vivre une ville et non le contraire. Si rien n’est fait, la jeunesse se meurt lentement, mais sûrement», mentionne-t-il.

Il ajoute que le «soccer amène un mode de vie et une discipline et l’éducation qui va avec».

Saison remarquable

Malgré ces conditions défavorables, les équipes de compétition de Saint-Joseph-du-Lac ont connu de belles performances en saison régulière. La formation U10M a terminé première de la ligue. L’équipe U12 a pris le troisième rang et le U14, le deuxième.
«Les équipes iront au Championnat régional. Le U10 et le U14 ont de bonnes chances de terminer parmi les trois premières places», estime le président et entraîneur.

Il qualifie ses joueurs de disciplinés et de bons techniciens. Du coup, il déplore que les équipes AA viennent les repêcher abaissant la qualité de ses équipes. «On donne beaucoup d’importance aux équipes AA et AAA, mais on oublie le A et le soccer récréatif. Si on s’occupe seulement de l’élite, la relève, c’est quoi? Il faut s’occuper de la base pour une élite parfaite», estime-t-il.

En fin de saison, Mourad Tamimount vide son trop-plein. «Je déplore de ne pas voir les présidents des clubs et les directeurs techniques sur le terrain de manière générale. C’est difficile d’avoir des arbitres parce que les entraîneurs et les parents les insultent. Mais, cela arrive parce qu’on ne voit pas la direction des clubs sur les terrains», fait-il remarquer.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top