- PUBLICITÉ -
Mégane Bélanger, une athlète prometteuse

Photo Francis Lépine - Mégane Bélanger présentant ses derniers trophées de l’année en BMX

Mégane Bélanger, une athlète prometteuse

Compétition de BMX

La jeune Mégane Bélanger, âgée de 14 ans, a une passion pas tout à fait comme les autres, le BMX. Aimant l’adrénaline et les sensations fortes de cette discipline, cette Okoise tend à faire sa place dans un sport majoritairement masculin au Québec.

C’est à l’âge de 8 ans que Mégane a commencé le BMX en regardant son frère depuis les estrades. «J’avais le goût d’être dans l’action», précise la jeune fille. Un sport qui l’a séduite pour l’adrénaline qu’elle y ressent, puisque lors d’une course, tout se joue entre 38 et 45 secondes et les risques de blessures sont assez élevés.

Les athlètes sont cependant bien protégés avec le casque, le plastron, les gants, les protège-coudes et tibias. «Tu peux avoir des blessures graves, mais j’aime vraiment ça», déclare celle qui s’est récemment déboité la mâchoire en effectuant une manœuvre.

Étant un sport technique, Mégane s’entraîne deux fois par semaine, de mai à septembre, au Club Cycle Max avec Charles Mathys.

Un entraînement qui s’arrête au début de l’hiver, mais qui recommence en salle avec musculation et vélo stationnaire dès janvier jusqu’en avril. Active, Mégane pratique également la planche à neige.

Peu de filles font ce type de compétition au Québec, malgré que le sport se développe de plus en plus, et pour s’améliorer, l’athlète est passée, cette année, avec les garçons un an plus jeune. Elle y trouverait là un challenge qui la pousse plus loin et lui permettrait de se développer, selon sa mère, Nathalie Junqua.

Recrutée sur l’Équipe Québec, cette année, Mégane a disputé quelques compétitions dans l’Ouest canadien, où se sont déroulées les séries de la Coupe Canada.

Pour ses trois courses, la jeune fille est arrivée en 2e place au cumulatif des points en finale, s’octroyant une 2e place lors de la première course et une 1re place lors de la deuxième et de la troisième course.

C’est d’ailleurs à cette occasion qu’elle aurait dépassé d’une largeur de pneu une autre jeune fille plus forte qu’elle l’an dernier. «J’ai réussi à la dépasser et je suis contente de moi», s’exprime-t-elle.

«Sa force, c’est de ne jamais lâcher de pédaler, ce qui fait la différence, en plus de bien maîtriser les techniques dans les courbes et d’avoir une forte relance», déclare sa mère avec fierté.

Cet été, la jeune sportive s’est mesurée aux filles des États-Unis où le sport est plus populaire et a obtenu une troisième place.

Si Mégane a fait du BMX sa passion, ses parents la soutiennent dans cette aventure avec la même énergie. «Les compétitions sont très familiales au Québec et des liens sont créés entre les jeunes. Les plus vieux aident les plus jeunes», raconte Nathalie Junqua.

Le rêve de Mégane est de faire les Jeux olympiques et pour l’instant, elle participe à différents évènements. Elle a notamment participé au Rallye du maire d’Oka et a été marraine de la délégation des Laurentides aux derniers Jeux du Québec, en plus d’enseigner le BMX aux débutants.

«Oui, j’aime vraiment ça le BMX et comme professeur tu peux montrer ce que tu es capable de faire, de les aider à mieux performer et leur donner des trucs», s’exprime Mégane Bélanger, qui espère faire quelques compétitions cet hiver aux États-Unis.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top