- PUBLICITÉ -
Matthieu Proulx visite les jeunes joueurs

Matthieu Proulx

Matthieu Proulx visite les jeunes joueurs

Le football de la PDM

La polyvalente Deux-Montagnes recevait le 8 avril dernier, en partenariat avec le PREL (Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides), l’École des Pros, avec son conférencier Matthieu Proulx venu s’entretenir avec 170 jeunes participant au programme de football scolaire.

Il s’agissait d’une conférence sur le parcours de l’ancien joueur des Alouettes, dont l’objectif est d’inspirer et de motiver les jeunes garçons à la persévérance, que ce soit dans leurs efforts scolaires ou en pratiquant leur sport.

Le cofondateur de l’École des Pros, Christian Piché, a demandé aux jeunes s’ils savaient comment devenir un meilleur joueur de football. Si plusieurs ont répondu l’entraînement, la façon de manger ou la ténacité, M. Piché a ajouté: «Nous, ce qu’on veut faire, c’est vous faire rencontrer des athlètes qui ont un parcours qui peut vous motiver comme élève sportif.»

C’est ainsi que Matthieu Proulx, ex‑joueur de football émérite et analyste à RDS, est venu s’adresser avec beaucoup d’humour à son jeune auditoire. Il a raconté son parcours, ses débuts tardifs au football, soit à l’âge de 18 ans, en passant par sa période avec le Rouge et Or de l’Université Laval jusqu’à son ascension aux Alouettes de Montréal, son travail de commentateur sportif et comme avocat.

Sportif depuis son jeune âge, Matthieu est né au Nouveau-Brunswick et est arrivé à Gatineau à l’âge de 11 ans. L’athlète se décrit comme quelqu’un d’ultracompétitif qui a relevé le défi des études secondaires avec de l’aide pour apprendre à étudier. Il a découvert le football à 18 ans et comme il avait une facilité dans les sports, il est rapidement devenu «une vedette», a‑t‑il décrit.

Il ajoute qu’une attitude prétentieuse l’a également accompagné dans ces années jusqu’à ce qu’il intègre le Rouge et Or de l’Université Laval, où il a joué pour la première fois sur le banc, ne s’étant jamais entraîné d’aucune façon, ne naviguant que sur son talent naturel. «J’étais là pour avoir du succès et je voulais jouer devant 20 000 personnes. Mon coach m’a dit que je n’étais pas prêt physiquement et pas prêt à saisir l’opportunité. J’ai pris une décision. Je me suis entraîné, bien alimenté, j’ai appris le cahier de jeux, ce que je ne savais pas, et j’ai été cherché des gens pour m’aider.»

C’est d’ailleurs un des messages que Matthieu Proulx a répété souvent, soit aller chercher les ressources nécessaires pour avoir de l’aide. «C’est un signe de force et ça démontre la confiance de quelqu’un qui veut s’améliorer», ajoute‑t‑il.

Il a également insisté sur le fait de faire des études et de s’imposer de la discipline. «Tu ne sais pas toujours où tu vas, mais quand on met les efforts, ça va être un endroit intéressant», indique celui qui a fait ses études en droit.

Par la suite, il a répondu aux questions des jeunes garçons dans la salle. Il a notamment décrit à sa façon la distinction entre football universitaire et professionnel. «Au niveau universitaire, tu es là pour l’équipe et ensuite pour toi. Chez les professionnels, tu es là pour toi et ensuite l’équipe. Le succès qu’on a eu avec les Alouettes, c’est qu’on travaillait en équipe», a expliqué celui qui a remporté la coupe Grey à deux reprises avec les Alouettes.

Les élèves du programme de football de la PDM auront la chance de rencontrer d’autres joueurs de football professionnels lors de prochaines activités.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top