- PUBLICITÉ -
Mathieu Brodeur va se présenter avec une attitude différente

(Photo Michel Chartrand) - Mathieu Brodeur.

Mathieu Brodeur va se présenter avec une attitude différente

Au camp d’entraînement des Coyotes

Repêché en troisième ronde en juin 2008, à compter du week-end prochain, Mathieu Brodeur participera à son deuxième camp professionnel avec les Coyotes de Phoenix. N’ayant toujours pas signé de contrat avec cette organisation, le grand défenseur de 6 pi 6 po et 220 livres a l’intention de se défoncer à chaque fois qu’il sautera sur la glace.

Au cours de l’été, après avoir pris un autre 10 livres de muscles, de par son gabarit et par son style plus défensif qu’offensif, il est conscient comme jamais qu’à partir de maintenant, il doit se montrer plus physique et combatif dans le feu de l’action.
«L’an dernier, en me pointant au camp des Coyotes, mon objectif premier était surtout de viser à jouer un match préparatoire avec le grand club. Cette saison, c’est différent, car à la fin juin, si je n’ai pas signé avec les Coyotes, je vais me retrouver sans lien avec aucune équipe professionnelle. Bref, je me présente avec l’esprit de vouloir demeurer sur place le plus longtemps possible», a-t-il précisé avant son départ.

Par ailleurs, questionné à savoir ce qu’il pensait de la saga entourant l’existence des Coyotes; personnellement, Mathieu Brodeur, s’il reste lié à cette organisation, aimerait grandement pouvoir évoluer à Phoenix. «C’est un très bel environnement pour les joueurs. De plus, contrairement à ce que plusieurs personnes peuvent penser, il y a beaucoup d’amateurs qui s’intéressent au hockey. C’est juste qu’à l’heure actuelle, l’aréna est mal localisé.»

Avec les Screaming Eagles du Cap-Breton
À moins qu’il cause l’une des grosses surprises au camp des Coyotes, Brodeur devrait être de retour sous peu avec les Screaming Eagles du Cap-Breton. Parmi les nombreux hockeyeurs de 19 ans qui endossent l’alignement de cette formation, compte tenu de la présence de plusieurs vétérans de qualité et d’un entraîneur-chef compétent et apprécié comme Mario Durocher, il s’attend à ce que sa formation soit très compétitive durant la saison 2009-2010.

Ne connaissant pas encore toutes les responsabilités qui lui seront confiées, Mathieu Brodeur sait tout de même qu’on compte de nouveau beaucoup sur lui. Déjà, il s’est donné comme mission d’afficher encore plus de constance dans son jeu et d’exercer encore plus de leadership dans l’entourage de l’équipe.

Sur le plan personnel, il ne cache pas qu’il aimerait avoir de nouveau la chance de prendre part au rendez-vous des étoiles en novembre prochain. À cette occasion, la crème des meilleurs joueurs de la Ligue junior majeure du Québec se mesure à l’élite russe.

Pour le reste, on sent que Brodeur n’aurait pas détesté prendre un cinq à dix livres additionnelles durant les derniers mois. Ainsi, malgré un calendrier chargé qui l’attend, il vise à fréquenter la salle de musculation fréquemment, dans le but d’augmenter sa charpente d’athlète.

Il ne reste plus qu’à lui souhaiter que tous ses vœux se réalisent, et ce, tout en évitant d’avoir à se retrouver sur la liste des blessés.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top