- PUBLICITÉ -
Marie-Lou Lapointe: Personnalité L’ÉVEIL-Mérite sportif de Saint-Eustache

Marie-Lou Lapointe estime avoir mûri grâce à ces difficultés qu’elle a réussi à surmonter, puisqu’en fin de saison elle a connu d’excellentes performances.

Marie-Lou Lapointe: Personnalité L’ÉVEIL-Mérite sportif de Saint-Eustache

Le regard au loin, la nageuse du Club aquatique Saint-Eustache (CASE) Marie-Lou Lapointe s’imagine aux Jeux olympiques de 2012. Compte tenu des difficultés rencontrées cette année, la nouvelle piscine municipale du Complexe aquatique incarne les aspirations de l’adolescente.

Rencontrée quelques jours avant le retour à l’entraînement qui s’amorçait à la mi-septembre, Marie-Lou Lapointe avait hâte de recommencer surtout avec l’ouverture de la nouvelle piscine. «Ça va être une année plus difficile parce que je vais évoluer dans une nouvelle catégorie, celle des 15-16 ans. Je m’attends quand même à une belle année. Je suis prête à me mesurer à des nageuses plus vieilles», fait-elle savoir. Je suis d’autant plus motivée avec la nouvelle piscine, ajoute-t-elle.

L’Eustachoise convient que la saison dernière a été plus difficile en raison du changement d’entraîneur et du style d’entraînement. «Passer d’une piscine de 25 m à une piscine de 20 m pour participer à des compétitions dans des piscines de 25 m et de 50 m, c’est différent», indique-t-elle également.

Elle estime avoir mûri grâce à ces difficultés qu’elle a réussi à surmonter, puisqu’en fin de saison elle a connu d’excellentes performances. Effectivement, Marie-Lou Lapointe a réalisé quatre standards canadiens seniors lors du Championnat canadien groupe d’âge, sa dernière compétition de la saison. Elle a réalisé un standard aux épreuves de 50 m libre, 100 m libre, 50 m papillon et 100 m papillon. Au total, elle cumule cinq standards avec celui du 50 m brasse qu’elle avait obtenu la saison précédente. Un exploit compte tenu de son âge.

Sa capacité à obtenir d’excellents résultats dans diverses épreuves cadre avec la philosophie de la Fédération de natation du Québec. Celle-ci préfère que les nageurs ne se spécialisent pas trop rapidement afin de leur donner toutes les chances de faire partie de l’équipe nationale.

Un peu plus tôt dans la saison, elle a participé au Championnat canadien senior, une occasion pour acquérir plus d’expérience. Grâce à sa polyvalence, son entraîneur, Sébastien Poulin, estime que, cette année, elle pourrait améliorer sa performance au Championnat canadien senior, passant d’une place autour du 40e rang pour une position parmi les 20 premières.
«Les Championnats canadiens seniors me stressent parce que je vois des nageurs plus forts que moi. Ça m’impressionne sur place, mais ça me motive après», admet la nageuse qui aura 15 ans en novembre.

Sentant que ce stress qui la fige diminue à chaque fois, elle croit que l’objectif de son entraîneur pour ses troisièmes championnats est réalisable.

Celle qui a réalisé huit records du CASE, dont un record provincial chez les 13-14 ans en 2009, souhaite remporter l’or et battre un record des Jeux du Québec, lors de cet évènement qui se déroulera, en 2010, à Gatineau.
«C’est une des meilleures de sa cuvée. Avec le changement de catégorie, elle devra prendre sa place même si elle se mesure à des filles plus vieilles qu’elle», mentionne Sébastien Poulin.

(Encadré)

En apprendre un peu plus sur Marie-Lou
Âge: 14 ans.

Région du monde qu’elle aimerait visiter: les Caraïbes.

Sport qu’elle aimerait pratiquer: plongée sous-marine.

Nageur qui l’inspire: Michael Phelps.

Métier qu’elle souhaite exercer: designer d’intérieurs.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top