- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

L’indiscipline gâche le weekend des Patriotes

Même avec une récolte de quatre points

Les Patriotes auraient facilement pu engranger les six points en jeu lors du dernier weekend, mais l’indiscipline de l’un des leurs aura coûté deux précieux points. Victoire à Boisbriand, défaite en prolongation à domicile contre le National de Lorraine Rosemère et un entraîneur-chef qui pointe le coupable, voilà en résumé les deux derniers matchs des Patriotes.

Vendredi, à Boisbriand, les Patriotes ont livré une performance impeccable pour arracher une victoire de 4-1 au Laser de l’endroit, les meneurs de la division IGA Famille Girard. Les visiteurs ont rapidement imposé leur rythme et pris une avance de 3-0 dès la période initiale sur des buts d’Alexandre Pilon, Mathieu Dubreuil et Alexis Bouchard. Un seul but en période médiane, celui du Boisbrianais Mikaël Bouchard. Au troisième vingt, Joël Lynch, qui effectuait un retour au jeu, a compté le but qui a mis fin aux espoirs des receveurs d’effectuer tout retour. La tenue sans reproche de Guillaume Cournoyer et de la défensive eustachoise a complété le tableau.

La punition qui tue…

Vaincus 6-1 la semaine précédente à Rosemère, les Patriotes en avaient gros sur le cœur et leur entrée dans ce match revanche a bien démontré qu’ils étaient prêts. Des échanges vifs et un constant échec avant des Eustachois ont finalement rapporté des dividendes à la 10e minute de l’engagement initial quand Joël Lynch a procuré les devants aux siens, en désavantage numérique. Dominic Charland a profité d’un avantage numérique en fin de période pour doubler l’avance des Patriotes. Bénéficiaire d’un lancer de punition avant la fin de la période, Alexis Bouchard n’a pu déjouer la vigilance d’Alexandre Sévigny. Malgré cela, les hôtes ont entrepris la période médiane sur les chapeaux de roues lorsque Mathieu Dubreuil a porté le pointage à 3-0 dès la troisième minute de jeu et la domination eustachoise semblait à ce moment-là complète. Erreur! En moins de quatre minutes, le National a fait basculer l’issue du match en marquant trois fois devant des Patriotes complètement éberlués. La punition de cinq minutes doublée d’une extrême inconduite décernée à Jean Philippe Landry avant la fin de cette période a relégué le point Franc-Jeu aux oubliettes pour l’équipe locale. Le troisième vingt a été l’affaire des gardiens Cournoyer et Sévigny qui ont tout bloqué et forcé la tenue d’une prolongation. Comme les Patriotes avaient perdu le fameux point Franc-Jeu, c’est à quatre contre trois qu’ils ont dû se défendre durant ces cinq minutes de prolongation et ce n’est finalement qu’avec 52 secondes à faire que le National a finalement brisé la parité et remporté la victoire. «Je ne me suis pas caché pour faire savoir à Landry que sa punition stupide nous avait coûté le match. Nous aurions mérité les six points de ces deux matchs. Sauf pour ce manque flagrant de discipline, je suis très fier de notre performance ce weekend et je l’ai fait savoir à mes hommes. Nous avons dominé nos adversaires et nous sommes sur la bonne voie», a commenté Daniel Héroux.

Les Patriotes recevront, ce samedi, les Monarques de Mirabel lors de leur ouverture locale officielle au cours de laquelle ils honoreront les retraités de la dernière saison. Ils seront aussi à Boisbriand, le vendredi 14 novembre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top