- PUBLICITÉ -
LHJMQ : Louis‑Philip Guindon et Alexandre Grand‑Maison voient leur saison prendre fin

En dépit de l’élimination des Voltigeurs de Drummondville en quart de finale

LHJMQ : Louis‑Philip Guindon et Alexandre Grand‑Maison voient leur saison prendre fin

Au moment où vous lisez ces lignes, dans le cadre des séries éliminatoires 2013‑2014 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, tous les clubs qui prendront part à la ronde de demi-finales sont maintenant connus.

En date de dimanche soir dernier, il ne restait qu’en vie une équipe considérée comme négligée avant la ronde quart de finale. Il s’agit de l’Armada de Blainville-Boisbriand qui, soit dit en passant, avait une grosse commande sur les bras. En effet, tirant de l’arrière 2‑3 dans leur série face à l’Océanic de Rimouski, la formation des Basses-Laurentides devait par surcroît négocier la conclusion de cet affrontement 4 de 7 en territoire hostile.

Bref, pour le moment, les surprises se font rares dans le circuit Courteau. Pendant que le Drakkar de Baie-Comeau est venu à bout des Huskies de Rouyn-Noranda en quatre parties d’affilée, les Mooseheads de Halifax ne se sont pas trop éternisés aux dépens des Olympiques de Gatineau, ayant le meilleur en cinq rencontres.

Au niveau de la confrontation entre les Voltigeurs de Drummondville et les Foreurs de Val‑d’Or, ce sont finalement ces derniers qui ont eu le dernier mot, remportant la série en six matchs. Au fur et à mesure que les parties se succédaient, la plus grande force de frappe offensive chez les Foreurs s’est révélée un élément prépondérant dans le dénouement de ce rendez-vous de quart de finale.

Élimination décevante pour Guindon et Grand‑Maison

Après avoir passé à travers – plus facilement que prévu – des Tigres de Victoriaville, les Voltigeurs ont poursuivi sur leur lancée en débutant en force leur série face aux Foreurs. Bref, de toutes les équipes qui ne jouissaient pas de l’avantage de la glace au départ des quarts de finale, les Voltigeurs faisaient sûrement partie des formations les plus susceptibles de causer une surprise.

C’est donc une fin décevante pour deux hockeyeurs des environs, soit le gardien Louis-Philip Guindon et l’attaquant Alexandre Grand‑Maison. Bien que le cerbère de Saint-Joseph-du-Lac n’a pas réussi à maintenir d’aussi bonnes statistiques qu’en saison régulière, il reste néanmoins qu’il s’est bien battu devant le filet des siens. En fait, cela ne s’avère pas une tâche facile de devoir stopper les assauts d’athlètes tels que les joueurs d’avant Anthony Mantha (15 points, dont 10 filets en autant de parties), Samuel Henley et Louick Marcotte, de même que le défenseur Guillaume Gélinas, auteur déjà de 13 points en 10 matchs. Une fois que l’élimination de son équipe sera mieux digérée, le cerbère de 6 pi 1 po et 177 livres pourra se consoler. À la fin du mois de juin, tout porte à croire qu’il a de bonnes chances d’être réclamé par un club de la Ligue nationale, à l’occasion de la séance de repêchage annuel.

Pour ce qui est de Grand‑Maison, vainqueur de la Coupe Memorial en 2012 avec les Cataractes de Shawinigan dans un rôle secondaire, il aurait tant aimé revivre ce parcours victorieux avec les Voltigeurs, lui qui, deux ans plus tard, hérite de beaucoup plus de responsabilités.

Avec une autre saison d’éligibilité au niveau junior, il sera intéressant de voir si Grand‑Maison figure dans les plans du club drummondvillois. Soit dit en passant, en séries, il a terminé avec 7 points (5‑2) en 11 rencontres.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top