- PUBLICITÉ -
Les Vikings s’inclinent devant Laval-Montréal, mais prennent le dessus sur Lac-Saint-Louis

Troisième étoile du match de vendredi, le Boisbriannais Vincent Bernier a récolté au cours du week-end deux buts et une aide.

Les Vikings s’inclinent devant Laval-Montréal, mais prennent le dessus sur Lac-Saint-Louis

Hockey midget AAA

Les Vikings de Saint-Eustache ont été près de remporter un premier match contre le Rousseau Royal de Laval-Montréal, le vendredi 9 octobre dernier. Après deux défaites, de 5-4 et de 6-4, les hommes de Dave Thériault espéraient bien sortir victorieux de cette troisième rencontre. Malheureusement, celle-ci s’est soldée, devant une foule considérable, par un revers de 4 à 3. Une victoire de 3-2 contre les Lions du Lac-Saint-Louis a mis un baume sur leur plaie, lors du match dominical.

D’abord, les Vikings ont marqué les premiers, après 22 secondes d’écoulées en avantage numérique. Matthew Boudreau a inscrit un but avec les aides de Christophe Lalonde et Jonathan Pelletier. Trois minutes plus tard, Laval-Montréal nivelait le pointage et prenait l’avance à la seizième minute du match. Mathieu Lemay a égalisé la marque avant la fin du premier tiers, aidé par Alexis Dufour et Vincent Bernier.

En deuxième période, les visiteurs ont repris l’avance et l’ont consolidée en troisième période avec un quatrième but. À la treizième minute, Bernier a marqué pour les siens en supériorité numérique grâce aux passes de Boudreau et Frédéric Poirier.

En fin de troisième, l’entraîneur-chef des Vikings, Dave Thériault, a retiré son gardien de but Jeffrey Turcotte pour ajouter un sixième joueur, mais c’était trop peu trop tard.

Traînant une blessure depuis quelques jours, Gabriel Carignan était au repos lors de ce match. Les Vikings ont donc fait appel à l’Eustachois Turcotte, des Seigneurs des Mille-Îles midget espoir, pour cette rencontre.
«Laval-Montréal a attendu nos erreurs pour en profiter. Elle a une bonne attaque. C’était seulement 3-2 après la deuxième période, mais nous ne sommes pas bien sortis en troisième», raconte Thériault.

Au cours de ce match, les Eustachois étaient ceux qui avaient le moins lancé en direction du but adverse. L’entraîneur ajoute que ses joueurs préfèrent les «beaux jeux». «Ils vont opter pour une passe ou la conservation de la rondelle plutôt que de lancer. Je suis un entraîneur qui prône le temps de possession de la rondelle en zone offensive, mais les lancers ont manqué contre Laval-Montréal», convient-il.

Match dominical

Le surlendemain, les Vikings recevaient les Lions du Lac-Saint-Louis. Boudreau a répété ce qu’il avait réalisé le vendredi en marquant le premier but du match, cette fois avec les aides de Frédérick Cuillerier et Pelletier.

L’équipe adverse a égalisé la marque en deuxième période et pris les devants au début de la troisième en déjouant le gardien Gabriel Carignan, qui était de retour devant les filets.

Les Vikings ont nivelé le score un peu plus d’une minute plus tard grâce au lancer de Vincent Bernier, aidé par Boudreau et Charles Hudon. Ce dernier a marqué le but gagnant de son équipe deux minutes plus tard. Les mentions d’aide ont été octroyées à Boudreau et Vincent Richer.
«Nous aurions dû gagner plus que par un point, quoique leur gardien ait bien fait. […] Il faut que les vétérans et les recrues apprennent à travailler ensemble. Ils ont besoin l’un de l’autre pour réussir individuellement et surtout collectivement», fait-il savoir.

Lorsque vous lirez ces lignes, les Vikings auront déjà disputé le match du vendredi contre les Estacades de Trois-Rivières. Ils seront les hôtes de l’Intrépide de Gatineau, ce dimanche 18 octobre, à 13 h 30, à l’aréna Florian-Guindon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top