- PUBLICITÉ -
Les Patriotes s’écrasent encore!

Alexandre Pilon, un but et deux passes dans la défaite à Rosemère.

Les Patriotes s’écrasent encore!

Malgré un départ canon

Les entretiens hebdomadaires avec Daniel Héroux deviennent plus difficiles. Certainement pas parce que le bonhomme n’est pas affable, bien au contraire. Mais au fil des semaines, on sent chez l’entraîneur-chef une lassitude à toujours répéter les mêmes choses; bon départ et on s’écrase, mauvais départ mais on revient, manque de discipline et ou d’opportunisme, oubli du plan de match, et tutti quanti. Le résultat est toutefois toujours le même dernièrement, la défaite en bout de compte. Le dernier match à Rosemère n’a pas fait exception à cette règle qu’il voudrait bien voir disparaître.

C’est sur les chapeaux de roues que les Patriotes ont entrepris le match au domicile du National. Dominant leurs adversaires au cours des quinze premières minutes, ils y ont pris une confortable (?) avance de 3-0 sur des buts consécutifs de Philippe Éthier, Alexandre Pilon et Mathieu Larivière. Mais comme il n’y a jamais vraiment rien de confortable à ce jeu, le National a éteint la flamme des Patriotes en comptant deux fois en seize secondes avant la fin de la période initiale. Les Eustachois ont cependant repris une avance de deux buts lorsque Nicolas Grenier a trompé la vigilance du gardien adverse à la septième minute de la période médiane. Pierre-Luc Gareau, l’ex des Patriotes de la LHJAAAQ, a réduit à un but l’avance des visiteurs avant la fin de la période, mais c’est en tiers final que le toit de l’aréna est tombé sur la tête des malheureux Patriotes. Quatre buts sans réplique dont trois après l’expulsion du match de Julien Guilbert, leur pilier défensif, ont conduit les hommes de Daniel Héroux à leur sixième défaite consécutive. Pierre-Luc Gareau a dirigé l’offensive des vainqueurs avec un tour du chapeau pendant que chez les perdants, Alexandre Pilon récoltait trois points, un but et deux mentions d’aide.
«J’ai l’impression qu’on s’en fait plus qu’eux»

Malgré la défaite, Héroux trouvait à bien dire de ses protégés, mais on sent que le bon gars commence à perdre patience: «Nous avons parfaitement suivi le plan de match au cours des quinze premières minutes, mais aussitôt qu’ils ont marqué un but, on en est sortis. Seuls cinq gars ont joué un match satisfaisant, Pilon, Lynch, Larivière, Tardif et Guilbert, avant son expulsion. Ça s’arrête là!», a-t-il lancé avec une pointe de frustration. La veille de leur entraînement hebdomadaire, Héroux entendait bien convoquer ses vétérans pour une discussion dans le blanc des yeux: «Tout le monde s’en veut après les matchs, mais ça recommence tout le temps. J’ai l’impression qu’on (les entraîneurs) s’en fait plus qu’eux. Il va falloir que ça change, sinon…» Sinon? «Trop tôt pour te dire ça tout de suite. On va d’abord donner une dernière chance au coureur et après on verra. Mais j’ai confiance que les gars vont se retrouver et finir la saison en force», a conclu l’optimiste et sympathique bagarreur.

Un bon test attend les Patriotes ce samedi 13 décembre alors qu’ils seront les hôtes à l’aréna Florian-Guindon des Alouettes de Saint-Jérôme, à compter de 19 h 30. Bien que septièmes au classement général, les Alouettes ont amassé cinq victoires de plus que les Patriotes et se sont toujours révélé des adversaires coriaces pour les favoris locaux.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top