- PUBLICITÉ -
Les Patriotes se dirigent vers la meilleure saison de leur histoire

À la présidence des Patriotes de Saint-Eustache encore cette saison, Daniel Roby vit une année des plus gratifiantes.

Les Patriotes se dirigent vers la meilleure saison de leur histoire

En ne perdant qu’un seul régulier de 22 ans et avec le retour de Jean-Sébastien Paquin et Sébastien Danis, l’état-major des Patriotes de Saint-Eustache savait que l’équipe était fort bien nantie à plusieurs égards. D’ailleurs, avant que la saison 2009 ne se mette en branle, le président du club, Daniel Roby, sans le dire ouvertement devant les médias, avait fixé à ses hommes de baseball qu’il visait au moins 22 victoires.

Cependant, avec quatre parties de moins cette saison au calendrier (32 au lieu de 36), la commande n’était pas de tout repos. Au moment d’écrire ces lignes, les porte-couleurs eustachois présentent une fiche de 18 gains contre seulement 4 échecs. Avec dix autres matchs à jouer et une telle allure depuis l’ouverture des activités régulières, reste à voir où la formation s’arrêtera?
«Dans le passé, à deux reprises, nous avons été stoppés à 21 victoires, après avoir connu des déboires en deuxième moitié de saison. Cette année, je crois que l’histoire va être différente, car nous n’avons jamais été aussi bien garnis en lanceurs. Nous sommes donc moins vulnérables quand nous disputons plusieurs parties rapprochées», a fait part Daniel Roby.

Au-delà des performances de premier plan, le grand manitou de la formation souligne l’attitude exemplaire des joueurs, en débutant par les vétérans qui exercent un leadership indéniable. Il ne se gêne pas non plus pour vanter la qualité du travail effectué par le groupe d’entraîneurs. Entre autres, il a tenu à souligner de façon particulière l’apport de Jean-François Leblond, qui s’occupe notamment de la préparation physique. Selon le président, depuis l’arrivée de Leblond, il y a deux ans, les gars demeurent en santé et selon lui, c’est dû à l’expertise de cet assistant-entraîneur.

De bon augure

S’affairant déjà à souligner, l’an prochain, le 10e anniversaire de l’existence des Patriotes par le biais de quelques activités spéciales, Daniel Roby estime que les succès actuels reposent sur le talent, mais aussi à l’excellente chimie qui s’opère entre les jeunes et les vétérans. «Des joueurs comme Christian Houle, Guillaume Cardinal, Kevin Delisle et Anthony Mignacca ont déjà vécu une saison de seulement cinq victoires. Quand ils voient des vétérans et joueurs d’impact comme Nicolas Grenier, Alexandre Tardif et Jean-Sébastien Paquin se défoncer sur le terrain dans la recherche de la victoire, pendant que des jeunes émergent comme Simon Dugas, Pierre-Luc Bédard et Alexandre Dagenais, cela ne peut faire qu’autrement, qu’ils sont tous unis dans la quête de l’excellence.»

Pierre-Luc Bédard invaincu

En l’espace de quatre jours, l’artilleur Pierre-Luc Bédard a ajouté deux autres gains à son crédit (5-0). Tout d’abord, samedi dernier, malgré six erreurs de ses coéquipiers, les Patriotes l’ont tout de même emporté 10-9 sur les Cardinals du Lac-Saint-Louis. Puis, mardi dernier, les Eustachois ont vengé leur échec subi il y a deux semaines contre les Drummondvillois, en allant les battre chez eux 9-4. En relève, Bédard a alloué un seul point mérité en trois manches et un tiers.

La veille, d’autre part, les Patriotes avaient dû trimer dur pour vaincre les Voltigeurs de Sainte-Thérèse 5-4, en neuf manches de jeu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top