- PUBLICITÉ -
Les Patriotes mettent fin à leur disette à domicile

Quand il lance comme quand il en est capable comme il l’a fait mercredi dernier, Bruno-Pierre Marcil est très difficile à battre. Parlez-en aux joueurs des Cardinals du Lac-Saint-Louis, dont certains avaient sûrement mal au cou après avoir mordu autant la poussière.

Les Patriotes mettent fin à leur disette à domicile

En battant les Cardinals

Vous direz que trois défaites d’affilée devant ses partisans ne représente pas une léthargie, par surcroît encaissées contre la même équipe, mais cependant, avec le rendement infernal que les Patriotes de Saint-Eustache ont connu en saison régulière en remportant 26 victoires en 32 parties, ne trouvez-vous pas qu’il devient alors plus normal de parler de disette?

À l’occasion de ce premier match de demi-finales contre les Cardinals du Lac-Saint-Louis, fait indiscutable cette fois-là, les Eustachois ont paru nettement plus à l’aise dans leur château-fort, que face aux Associés de Laval. Il faut dire que tout comme cela s’était produit deux jours auparavant, les vétérans de 22 ans, Jean-Sébastien Paquin et Alexandre Tardif, ont donné le ton. Auteur de deux simples et deux points marqués dans les trois premières manches, en fin de quatrième, Paquin devait récidiver en y allant d’un grand chelem. Il a donc terminé sa soirée de travail avec 3 coups sûrs, 4 points produits et 3 points marqués. «Rendu au stade où on est rendu, avec la qualité de nos adversaires, nous savons que nous devons exceller. De mon côté, j’essaie de donner le meilleur de moi-même à tous les niveaux. En traversant une excellente séquence en attaque, je trouve cela facile de bien performer car la confiance est au rendez-vous», mentionne Jean-Sébastien Paquin. Pour sa part, Tardif a notamment fait produire les deux premiers points des Patriotes, en plus d’exceller comme toujours en défensive au premier coussin. Les Christian Houle et Kevin Delisle ont aussi apporté leur contribution en attaque dans ce match qui s’est soldé par un gain de 7-3 des porte-couleurs eustachois. Au total, les protégés de François Cardinal ont totalisé 11 coups sûrs aux dépens du lanceur partant des Cardinals, Alex Pawulski.

Bruno-Pierre Marcil étincelant

Mercredi soir dernier, au parc Clair Matin, Bruno-Pierre Marcil, après avoir failli à la tâche trois jours auparavant, s’est racheté de superbe façon. Après les quatre premières manches de jeu, il n’avait accordé qu’un seul point, sur un coup sûr et trois buts sur balles. Puis, après avoir deux manches sans point en cinquième et en sixième, il a faibli en septième, permettant aux visiteurs d’inscrire deux points. Il s’est cependant ressaisi pour compléter la rencontre et terminer avec un nombre impressionnant de 13 retraits au bâton. «Ce soir, contrairement à dimanche, j’étais en mesure de localiser mes lancers à l’endroit désiré. Je suis vraiment content d’avoir eu la chance de retourner rapidement sur la butte dans l’espoir de me reprendre.»

Pour en revenir aux Cardinals et aux Patriotes, après que le deuxième match ait eu lieu jeudi dernier, les deux formations reprennent les hostilités demain soir, à Saint-Eustache. Advenant que la série 3 de 5 se prolonge, la quatrième partie est prévue pour le 21 septembre, à Kirkland, et si jamais, une cinquième et décisive rencontre s’avérait nécessaire, le tout aurait lieu le mercredi 23 septembre, à 19 h 30, au parc Clair Matin.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top