- PUBLICITÉ -
Les Patriotes engrangent cinq points sur six

Le capitaine Benoit Brodeur, un tour du chapeau et le but vainqueur en fusillade.

Les Patriotes engrangent cinq points sur six

Victoire méritoire, défaite honorable

Malgré un alignement ravagé par les blessures et les vacances dans le Sud, les Patriotes de Saint-Eustache ont réussi à maintenir une fiche sans défaite en temps régulier en 2009. Qui plus est, leur offensive a connu un regain de vie en marquant treize fois au cours des deux derniers matchs, victoire de 7-6 en fusillade à Boisbriand et défaite également en fusillade de 7-6 à Saint-Eustache.

À Boisbriand d’abord, le capitaine Benoit Brodeur a pris les choses en main et mené sa troupe d’éclopés à la victoire sur le Laser. «Nous avons joué à treize joueurs dont deux blessés et un tout juste de retour d’une blessure. C’est tout un match qu’on a joué là», a souligné l’entraîneur-chef Daniel Héroux à l’issue d’une des rares victoires de son équipe en fusillade. Ses hommes ont effectivement comblé trois déficits de deux buts pour finalement terminer le match à 6-6. Nicolas Grenier, David Gaudreau et Jean-Philippe Landry ont compté pour les vainqueurs, mais c’est Benoit Brodeur qui a volé la vedette en offensive avec un tour du chapeau avant de réussir le but vainqueur en fusillade.

Un retour courageux

Le lendemain, les redoutables Archers de Saint-Gabriel payaient une petite visite à Saint-Eustache. Les Patriotes ont disputé deux bonnes premières périodes, ils ont raté plusieurs bonnes chances de marquer et ont vu le cerbère adverse les priver d’occasions uniques. Pendant ce temps, les Archers, détenteurs de la deuxième position au classement général, profitaient de chaque opportunité et menaient par 4-1 après deux périodes. Pour en rajouter, les visiteurs comptaient un cinquième but en début d’engagement final, ce qui pour plusieurs signifiait la fin des haricots pour les locaux. Erreur! Après que Jean-Philippe Landry eût marqué son deuxième but en autant de matchs à la troisième minute de jeu, Gabriel Constantin, Alexis Bouchard et Jean-Philippe Brunet, qui avait également marqué en première période, ont tour à tour déjoué le gardien adverse en moins de dix minutes pour ramener les Archers sur terre et à égalité 5-5. Avec moins de deux minutes à faire dans le match, les Archers ont repris les devants, mais les courageux porte-couleurs locaux ont réussi à niveler le pointage dans la dernière minute de jeu sur un but d’Alexandre Pilon. En fusillade, les deux gardiens de but se sont illustrés, mais c’est finalement l’Archer Francis Marsolais qui a tranché le débat à la faveur des visiteurs. «Je suis vraiment fier de cette remontée et ça prouve jusqu’à quel point nous ne sommes pas des lâcheurs. Je n’avais pas utilisé Mathieu Parent depuis un bout de temps et cela lui a nui en début de match, mais sa tenue en tirs de barrage a compensé. Je ne crois pas que notre position au classement reflète la vraie valeur de cette équipe. En tout cas, nous avons bien entrepris 2009 et ces cinq points en deux matchs contre deux puissances de la ligue montrent bien que toutes les équipes feront mieux de nous prendre au sérieux», a conclu Daniel Héroux tout au bonheur du début d’année de ses protégés.
À l’affiche cette semaine, les Patriotes se rendent à Saint-Lin, ce samedi 17 janvier, y visiter les Bulls et ils seront ensuite à Blainville, le vendredi 23 janvier, pour y rencontrer leurs amis Monarques.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top