- PUBLICITÉ -
Les Patriotes doivent se méfier des Associés

(Photo Pierre Latour) - Pour les supporteurs des Patriotes, espérons que cette victoire surprenante des Associés face à Nicolas Grenier ne conférera pas un avantage psychologique aux Lavallois.

Les Patriotes doivent se méfier des Associés

À la suite d’un processus fort discutable dans la Ligue de baseball junior AA de la Rive-Sud, les affrontements en quart de finale battent leur plein.

Parmi les aberrations, notons que les Red Sox de Saint-Bruno, malgré seulement neuf victoires en saison régulière en 32 parties, jouissent de l’avantage du terrain dans la série qui les opposent aux A’s de Ville-Marie, ces derniers qui ont maintenu un dossier supérieur à ,500 durant le calendrier régulier.

Pour leur part, en s’inclinant lors du deuxième match de la formule à la ronde contre les Associés de Laval, les Patriotes de Saint-Eustache, malgré leur supériorité sur les Lavallois en saison régulière, ont dû entreprendre cette série 3 de 5 face aux Associés, en terrain étranger.

Champions défendant des séries éliminatoires, les porte-couleurs des Associés sont à prendre au sérieux, quoiqu’ils comptent moins de vétérans aguerris que l’an dernier.

Il ne faudrait d’ailleurs pas se fier au résultat du premier duel de cette présente série entre les deux clubs, gagné 7-0 par les Patriotes. À cette occasion, à l’instar de plusieurs victoires des Eustachois en 2009, le lanceur partant s’est montré intraitable. Invaincu durant le calendrier régulier en sept décisions, Pierre-Luc Bédard a poursuivi sur la route du succès en se permettant un match complet, et un jeu blanc par surcroît. Grâce à des lancers qui ont beaucoup de mouvement, il a limité les frappeurs lavallois à trois coups sûrs et n’a alloué qu’une passe gratuite via un but sur balles.

Pour en revenir au déroulement de la rencontre, après quatre manches de jeu, c’était toujours 0-0. Après que les protégés de François Cardinal aient pris l’avance 1-0 en début de cinquième, à la manche suivante, ils ont tonné avec une poussé de six points.

Dans la victoire, les Jean-Sébastien Paquin, Nicolas Grenier et Christian Houle ont tous terminé leur soirée de travail avec deux coups sûrs en trois présences.

Matthew Lerner s’impose de nouveau

Pour une deuxième semaine d’affilée, aidé par le releveur Steve Continelli en fin de match, l’artilleur droitier Matthew Lerner a de nouveau inscrit la victoire dans le château fort des Patriotes. En plus de très bien mélanger la vitesse de ses lancers, Lerner possède beaucoup de contrôle. À ses dépens, les frappeurs eustachois ont semblé moins patients au bâton qu’à l’habitude.

Ils ont cependant eu leur chance de revenir dans le match, mais ils n’ont pas été opportunistes. Entre autres, avec les buts remplis et son équipe en déficit par un seul point en fin de sixième, Jean-Sébastien Paquin a été retiré au bâton.
À leur retour au bâton, les visiteurs ont ajouté deux points d’assurance, en route vers un triomphe par la marque de 5-2. Les Associés n’ont surtout pas volé la victoire. Entre autres, ils ont réussi l’exploit de marquer cinq points face à Nicolas Grenier, celui-ci, qui en saison régulière, n’avait concédé aucun point mérité en 27 manches et un tiers.

Avec une égalité de 1-1, la série se poursuivait hier soir, à Laval. Malheureusement, au moment d’écrire ces lignes, il était impossible de connaître les dates exactes prévues pour les parties 4 et 5, cette dernière, si nécessaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top