- PUBLICITÉ -
Les filles juvéniles B sacrées championnes régionales

Les protégées d’Émilie Brulotte et de Laura Michaud au sein de l’équipe juvénile B de la PDM, Cathy Arbour-Legault, Yaye-Ousmane Bah, Constance Benoit, Mylène Côté, Sarah Côté, Keeana Dardompré-Jeannot, Pascale Demers, Fatoumata Diaraye Diallo, Ophélie Dolbec, Maude Gohier-Murray, Sarah-Maude Pellerin, Cynthia Riel-Herbert et Audrey Trempe, n’ont pas volé leur titre de nouvelles championnes régionales.

Les filles juvéniles B sacrées championnes régionales

Basketball à la PDM

Quand le niveau d’expérience et d’habiletés correspond à un calibre approprié et qu’un groupe d’athlètes met les efforts dans le but de progresser, d’excellents résultats sont à prévoir. C’est exactement ce qui s’est produit dans le cas des joueuses du club de basketball juvénile B de la polyvalente Deux-Montagnes (PDM).

Sous la férule d’anciennes porte-couleurs de cette institution scolaire, Émilie Brulotte et Laura Michaud, leurs protégées, après avoir compilé une fiche bien ordinaire de 5 victoires et 7 défaites durant le calendrier, ont connu un parcours irrésistible lors des régionaux.

Pendant que les joueuses de la polyvalente Curé-Mercure, grandes favorites en raison de leur domination en saison régulière devaient trébucher en demi-finale, les représentantes de la PDM ont remporté leur match dans le carré d’as. Puis, en finale, elles ont inscrit un autre triomphe par la marque de 8 points (28-20), face à leurs rivales de l’Académie Laurentienne.

«N’allez pas croire que nous n’avons pas travaillé fort pour en arriver à ce championnat régional. Dès le début de la formation de l’équipe, avec seulement trois joueuses plus expérimentées et la moitié d’âge cadette, nous savions que beaucoup de boulot nous attendait. Je dois donner beaucoup de crédit aux filles qui, en plus de se présenter assidues aux pratiques, ont démontré beaucoup d’ouverture et d’attention pour s’améliorer», a mentionné Émilie Brulotte.

Avec le plaisir et la satisfaction qu’elles ont retirées de leur année de «coaching», le duo Brulotte-Michaud a déjà signifié son intention de rediriger la plupart de ces athlètes l’an prochain, que ce soit dans le A ou dans le B.

Chez les garçons

Chez le benjamin A, les éléments sous la gouverne de Bruno O’Reilly se sont affirmés en saison régulière avec une fiche de 10 gains contre seulement 4 échecs. Ils ont finalement conclu en 2e position au classement, alors que les porte-couleurs de l’équipe 3 du collège Saint-Sacrement de Terrebonne (CSS), ont maintenu un dossier immaculé de 14 triomphes.

Lors des championnats régionaux, encore une fois, des adversaires en provenance de CSS (2) se sont dressés sur le parcours des représentants de la PDM, les privant d’une participation à la finale après qu’ils aient subi une défaite crève-cœur (32-30). En consolation, les ouailles de O’Reilly ont terminé cependant sur une note victorieuse en triomphant des joueurs du collège Esther-Blondin par la marque de 35-33.

Dans le cas des juvéniles A, sans être intransigeant pour leurs opposants, ils ont tout de même vendu chèrement leur peau. Après leur 4e position obtenue en saison régulière, ils ont remporté leur premier match lors des régionaux avant de se voir écarter de la course aux grands honneurs, à l’issue d’une défaite à leur deuxième rencontre de la compétition.

Par ailleurs, en cadet AA, l’entraîneur Michel Genois a fait son possible pour inculquer à ses joueurs qu’au-delà de la victoire et de la défaite, on peut apprécier les performances et la progression à divers égards. Son équipe a finalement bouclé le calendrier régulier en 6e place sur 8 formations au classement, ce qui n’a pas été suffisant pour leur permettre d’accéder aux régionaux.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top