- PUBLICITÉ -
Les Centurions juvénile écrasent Mont-Laurier

(Photo Michel Chartrand) - Le joueur de ligne défensive des Centurions juvénile, Marc-Antoine Laporte (50), joue un rôle important dans les succès de son équipe.

Les Centurions juvénile écrasent Mont-Laurier

Football scolaire

Encore une fois, l’équipe de football des Centurions juvénile de la polyvalente Deux-Montagnes a montré sa nette supériorité en écrasant la formation de la polyvalente Saint-Joseph de Mont-Laurier par le pointage de 56-0.

Avec cette dernière victoire, les Centurions sont six en six. Depuis le début de la saison, ils ont marqué 265 points contre seulement 30 points pour les adversaires. Il va sans dire que les Centurions dominent la ligue et sont en tête du classement général avec un seul match à jouer avant les séries. Les Centurions vont débuter les séries dans deux semaines, soit en quart de finale contre la même formation de Mont-Laurier.
«Dans ce genre de match, on met l’emphase sur autre chose que la victoire. Nous avions cinq objectifs offensifs et défensifs. Ça permet à nos joueurs de garder un bon focus sur le déroulement du match et de nous préparer pour les séries éliminatoires, car nous aurons de l’adversité», a dit l’entraîneur-chef, Éric Leblanc.

L’excellent porteur de ballon, Gabriel Parent a inscrit quatre touchés. Le receveur de passes et retourneur de ballon, Sébastien Lucier-Tremblay en a marqué deux autres. Jonathan Martel-Beaudet et Jérémi Sylvain ont aussi réalisé chacun un majeur.

Pas besoin de vous dire que Gabriel Parent a mérité amplement le titre de joueur offensif du match. Pour une deuxième partie consécutive, le demi-défensif Danyck Lafortune a récolté la palme comme joueur défensif de la rencontre. «En plus de faire de nombreux plaqués, Danyck était toujours bien positionné pour rabattre les passes du quart adverse», a souligné l’entraîneur Leblanc.

Le joueur de ligne du match a été désigné comme étant Jonathan Dubé, tandis que Sébastien Lucier-Tremblay a récolté le même titre chez les joueurs des unités spéciales.
«Quand le grand Sébastien attrape le ballon, a ajouté Éric Leblanc, c’est une machine en raison de sa vitesse. Les joueurs adverses sont déstabilisés et ont un mauvais angle lorsqu’ils tentent de le freiner.»

Toujours selon l’instructeur Leblanc, ses joueurs sont mieux de prendre au sérieux l’équipe du collège Letendre qu’ils affronteront sur leur terrain naturel à Laval, ce samedi, à 11 h.

Le collège Letendre a une fiche de quatre gains et deux revers, et a récemment battu l’école Curé-Mercure, le principal adversaire des Centurions, par la marque de 17-15.

Cadets et benjamins

L’équipe des Centurions cadet a joué une très belle première demie contre la puissante formation du collège Jean-Eudes. Cependant, tout s’est écroulé dans la deuxième portion du match si bien que ce fut une défaite enregistrée par la marque de 49-18. Les cadets avaient effectivement bien joué, car après deux quarts, le tableau indicateur donnait une faible avance de 20-18 au collège Jean-Eudes. Dès le premier jeu du troisième quart, le retourneur de ballon de Jean-Eudes a traversé le terrain d’un bout à l’autre. Les Centurions ne s’en sont jamais remis.

Du côté des Centurions benjamin, ils ont eu le temps de jouer deux parties la semaine dernière. D’abord, ils ont baissé pavillon 24-20 devant l’école secondaire Armand-Corbeil pour ensuite triompher de l’école Saint-Stanislas par le pointage de 21-8.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top