- PUBLICITÉ -
Le Rousseau Royal trop fort

Photo Yves Déry - Le match de dimanche dernier des Vikings de Saint-Eustache contre le Rousseau Royal de Montréal a été marqué par des pénalités coûteuses.

Le Rousseau Royal trop fort

Deux défaites des Vikings

Les Vikings de Saint-Eustache ont connu une fin de semaine difficile dans la Ligue midget AAA, avec deux défaites contre le Rousseau Royal de Laval-Montréal.

Visiteurs, vendredi soir dernier, à l’aréna Garon, les Vikings ont subi un revers de 4 à 1. Le Rousseau Royal a été le premier à faire bouger les cordages, en milieu de 1re période, avec le 5e but de Marc-Antoine Germain. Durant cette même période, l’Eustachois Nicolas Boudreau a pour sa part eu maille à partir avec les officiels après une pénalité infligée à Frédérick Ouellet (obstruction sur le gardien de but) avec quelque 4 minutes à jouer. Le défenseur des Vikings a en effet été puni pour conduite antisportive. Le club eustachois a tout de même retraité au vestiaire avec un seul but à combler.

En période médiane, les Vikings ont profité d’un avantage numérique pour niveler le pointage. Vincent Ouellet a inscrit son 8e filet de l’année, avec l’aide de Marc-Antoine Laurin et de Nicolas Meloche.

Deux buts rapides du Rousseau Royal ont par contre creusé l’écart entre les deux clubs, dans une période encore une fois marquée par l’indiscipline de part et d’autre. La marque était donc de 3-1 en faveur du club de Laval-Montréal après deux périodes de jeu.

Le Rousseau Royal a marqué un but rapide en début de 3e période, portant l’écart entre les deux clubs à trois buts, un retard que Saint-Eustache n’a pas été en mesure de combler.

L’indiscipline

Dans un match revanche disputé le dimanche suivant à Saint-Eustache contre cette même formation, les Vikings ont baissé pavillon 5 à 2. L’attaquant Julien Nantel, du Rousseau Royal, a compté trois buts dans cette rencontre, mais la défaite des Vikings est aussi attribuable à un autre facteur: les pénalités reçues. Le Rousseau Royal a en effet profité de l’indiscipline de l’équipe eustachoise pour marquer en avantage numérique 4 de ses 5 buts. Tirant de l’arrière tout le long du match, la troupe de Dave Thériault s’est retrouvée à de trop nombreuses reprises à court d’un homme, rendant de plus en plus difficile une remontée.

Le Rousseau Royal a frappé tôt dans le match, avec un but en avantage numérique après moins de une minute et demie de jouée en 1re période. Le second but des visiteurs est survenu à 4:08 de cette même période, résultat du travail de Gaël-Mukeba Lubwele. La marque était de 2-0 après une période de jeu.

Le 1er but des Vikings est survenu dans la 3e minute de jeu en 2e période. Alex Boily a en effet compté avec l’aide de Louis Côté et Jonathan Desbiens. La période médiane a par contre été marquée par la performance de Julien Nantel, du Rouseau Royal, qui a marqué trois buts en avantage numérique. Dans cette période, l’attaquant eustachois Félix Desjardins a compté son 4e but de la saison, avec l’aide de Philippe Chartier et Guillaume Bergeron. La fin de la période médiane a été fertile en rebondissements, les 3 derniers buts ayant été marqués en moins de deux minutes. Les deux clubs ont retraité au vestiaire avec un compte de 5-2, marque inchangée en 3e période.

La défaite a été imputée à la fiche de David Richer, qui est venu en relève à son coéquipier Charles-Olivier Lajoie-Giguère en début de 2e période. Le club de Laval-Montréal a obtenu 38 tirs au but, comparativement à 23 pour les Vikings.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top