- PUBLICITÉ -
Le rattrapage rattrape les Bisons

(Photo Yves Déry) - Beaucoup d’élans chez les Bisons, mais peu de points.

Le rattrapage rattrape les Bisons

Ils encaissent deux autres défaites

Le rattrapage, au travail, à l’école ou sur un losange de baseball rend rarement la vie plus facile et les Bisons de Saint-Eustache ont une première demie de saison qui en fait bien la preuve. À leurs 24 premiers matchs, les Bisons ont permis à leurs adversaires de prendre les devants en 18 occasions, et devinez quoi, ils y ont subi 16 revers. Par contre, dans les six matchs où les hommes de Sylvain Pruneau ont pris l’initiative de marquer les premiers points, ils sont sortis vainqueurs cinq fois.

Conclusion, les Bisons n’ont pas la force de frappe et la maturité requise pour revenir de l’arrière mais ils ont les bras pour sauvegarder leur avance, pour le peu de fois où cela s’est produit.

Cette semaine, les Bisons ont subi deux défaites : la première, mardi par le pointage de 7-3 à domicile devant les Royals de Repentigny et, le lendemain à Québec, les Diamants ont eu raison des Eustachois 7-2. Que dire de ces deux matchs? Rien, sinon que les cinq points des Bisons sont insignifiants puisqu’ils ont été marqués alors que leurs adversaires menaient déjà 7-0. Si on insiste pour être positif, disons qu’Olivier Jubinville et Kevin Parent ont réussi deux coups sûrs chacun dans la défaite contre Repentigny et qu’Alexandre Pratt a été impeccable en deux manches, en relève à Jean-François Ricard. À Québec, le simple en sixième manche de Mathieu Bissonnette a fait produire les deux points des Bisons.

Haro sur les déserteurs!

Vous ne trouverez pas de dirigeant d’équipe qui vous l’avoueront mais un observateur peut bien, lui, se le permettre. Si les Bisons se retrouvent avec une force de frappe déficiente et une fiche bien inférieure à celle espérée, il faut pour cela blâmer en grande partie la défection d’éléments qui devaient en faire, sinon une équipe aspirant au championnat, du moins une troupe plus redoutable que celle qui croupit présentement à deux matchs de la huitième position, la dernière permettant d’accéder aux séries de fin de saison. James Lavinskas, un joueur d’expérience dont la venue avait été annoncée à grand renfort de publicité en décembre dernier, a plutôt opté pour les Majors de London de la Intercounty Baseball League en Ontario. Christian Villeneuve, blessé la saison dernière mais qui avait laissé miroiter un possible retour au jeu, ne s’est jamais présenté. Marc Bourgeois, déçu de son rang de sélection au dernier repêchage du baseball majeur, a décidé de prendre congé de baseball cet été et David-Alexandre Bleau, qui souffre d’une étrange blessure à la main qui ne guérit plus, n’a joué qu’un seul match dans l’uniforme des Bisons. Voilà quatre joueurs qui, non seulement auraient pu faire sentir leur présence au bâton et en défensive, mais auraient en plus su guider leurs plus jeunes coéquipiers. Reste donc à oublier les absents et à se retrousser les manches puisque les Bisons ne sont après tout qu’à deux matchs des Voyageurs de Saguenay et de la huitième place.

Au programme cette semaine, les Bisons jouent un double, ce samedi 4 juillet, au parc Clair Matin contre Charlesbourg à 16 heures et 19 heures, le lendemain un autre double à Sherbrooke cette fois et ils termineront la semaine en visitant les Royals à Repentigny, le mardi 7 juillet et le jeudi 9 du même mois, les deux matchs à 19 h 30.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top