- PUBLICITÉ -
Le midget AA traverse une excellente séquence

(Photo Sébastien Rivest) - Même s’il devra se débrouiller sans l’excellent numéro 19, Frédérick Pilon, d’ici la fin de la saison, l’entraîneur-chef du midget AA des Seigneurs, Patrick Morin, pense tout de même que son club possède ce qu’il faut pour espérer se rendre très loin.

Le midget AA traverse une excellente séquence

Les Seigneurs des Mille-Îles

Quand une équipe connaît des moments difficiles, c’est souvent là qu’on réalise le leadership qu’exerce ou non l’entraîneur-chef auprès de ses protégés. Parlez-en à Patrick Morin, mentor du midget AA des Seigneurs des Mille-Îles, qui plutôt cette saison, a servi un ultimatum à ses joueurs. Tanné de les voir pécher par indiscipline et ainsi échapper des matchs qu’ils auraient dû normalement gagner, Morin s’est vidé le cœur. «Cela s’est passé au début du mois de novembre. En pleine tourmente, j’ai dit aux gars qu’ils devraient se trouver d’autres entraîneurs s’ils ne mettaient pas plus de sérieux au jeu.»

II faut croire qu’à partir de là, les hockeyeurs dont il est question se sont parlé dans le blanc des yeux puisqu’en un rien de temps, ils se sont métamorphosés. Se regroupant comme jamais cette saison et, par le fait même, offrant du jeu collectif nettement mieux structuré, les porte-couleurs des Seigneurs obtiennent d’excellents résultats depuis lors.

Ainsi, depuis la fin novembre, ils ont réussi à triompher des clubs de tête au classement dont L’intrépide de l’Outaouais, les Patriotes de Laval de même que les Pionniers de Lanaudière. Grâce à ce retour en force, les protégés de Patrick Morin affichent de nouveau une moyenne de victoires supérieure à ,500 (10-9-2).

Une offensive qui peut faire des flammèches

Après les 21 premières parties, les Seigneurs comptent déjà un total de 95 buts à leur actif. Bref, ils ont prouvé depuis le début de l’année 2008-2009 qu’ils sont capables d’emplir le filet adverse. Il reste à voir s’ils pourront maintenir un rythme offensif comparable, eux, qui devront maintenant se passer des services de Frédérick Pilon, qui a gradué récemment avec le midget AAA des Vikings de Saint-Eustache.
«C’est sûr que nous perdons un excellent attaquant en Frédérick Pilon, mais, je pense néanmoins que nous avons les effectifs nécessaires pour continuer de produire en attaque. Pour un, j’ai confiance qu’un joueur comme Shawn Latour est capable de prendre encore plus de galon pour combler en grande partie, la perte de Pilon», mentionnait au bout du fil Patrick Morin, en début de semaine.

Des tournois à venir

N’ayant pas très bien figuré à leur premier tournoi de la saison, à Saint-Léonard, qui justement, s’est déroulé au moment fort de leur descente aux enfers, Morin a donc très hâte de voir comment ses athlètes réagiront d’ici les prochaines semaines, au tournoi de Lachute. Puis, en février, les Seigneurs prendront part au tournoi d’Amos.

On se rappellera que l’an dernier contre toute attente, sous les ordres de Patrick Morin, les hockeyeurs du midget AA des Seigneurs avaient agréablement surpris en atteignant la finale des Championnats provinciaux.

Pour cet entraîneur-chef, qui semble avoir la recette année après année, pour motiver ses joueurs à se surpasser dans le dernier droit, rien n’est impossible encore cette saison.
«Si les gars continuent de déployer de l’effort avec constance pendant trois périodes, ils ne sont pas faciles à arrêter, je vous prie de le croire. Effectivement, en plus de leurs habiletés offensives, ils sont capables de pratiquer un style de jeu très physique. Le plus gros défi demeure cependant le contrôle de leurs émotions.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top