- PUBLICITÉ -
Le hockey, une véritable passion pour Michael Beaudry

Michael Beaudry

Le hockey, une véritable passion pour Michael Beaudry

Tout jeune, Michael Beaudry s’est amouraché du hockey. Sans être un mauvais jeune homme pour autant, il est loin de porter le même intérêt pour l’école et les études. Cependant, ses parents se sont montrés très clairs avec lui. S’il rêve éventuellement de gagner sa vie comme hockeyeur, pour le moment, il doit au minimum obtenir son diplôme de cinquième secondaire.

Après avoir dominé dans les rangs AA et après avoir passé une seule saison dans le midget AAA, il a mérité un poste au début de la saison avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Déjà qu’il a accompli tout un tour de force en parvenant à mériter une place dans la Ligue junior majeure du Québec comme joueur de 16 ans, c’est d’autant plus méritoire qu’il a été le dernier joueur réclamé en cinquième ronde.

Bref, si les Huskies n’avaient pas prononcé son nom à ce moment-là, il aurait dû disputer une autre année midget, les hockeyeurs de 15 ans ne pouvant être repêchés au-delà de la cinquième ronde.

Combattre l’adversité

Nourrissant l’ambition d’aspirer à une carrière professionnelle, sans le dissuader pour autant, les parents de Michael n’ont pas tardé à lui faire réaliser, qu’en raison de son petit gabarit, il devrait compenser par sa rapidité, sa mobilité et son grand désir de vaincre.

Tout indique que l’attaquant de 5 pieds et 7 pouces et 168 livres a compris le message. Lui qui aurait pu baisser les bras après avoir été réclamé beaucoup plus tard que prévu en juin dernier, au contraire, a mis les bouchées doubles à l’entraînement durant la récente saison estivale.

Par la suite, les astres se sont très bien alignés pour le jeune Beaudry avant qu’il ne connaisse une période un peu plus creuse à la mi-saison. En plus de devoir s’adapter à une foule de choses autant sur la patinoire qu’à l’extérieur, employé comme ailier et joueur de centre, il avait encore plus de responsabilités sur les épaules.

En 52 rencontres en saison régulière, la recrue eustachoise a totalisé 19 points (9 buts et 10 mentions d’aide). En cours de route, Michael Beaudry a aussi fait partie de l’équipe du Québec qui a pris part au Défi mondial des moins de 17 ans.

Des buts à des moments clés

S’il avait réussi à bien tenir son bout durant le calendrier régulier, il était maintenant intéressant de voir comment il se comporterait durant les séries éliminatoires. Dès le second affrontement face au Junior de Montréal, le talentueux attaquant a trouvé le moyen de retenir l’attention. Effectivement, il a marqué le but de la victoire, dans un gain de 4-3 sur la route, permettant du même coup à son club, d’égaler alors, la série 1-1. Le Junior a finalement éliminé les Huskies quatre parties à deux.
«Sur mes neuf buts durant le calendrier régulier, quatre se sont avérés des filets victorieux. Mes coéquipiers se plaisaient à dire que j’étais le joueur des grandes occasions. Personnellement, outre le fait que j’ai réussi à m’établir comme une recrue prometteuse, je suis très fier en particulier de ces buts au moment opportun», a conclu Michael Beaudry.

Joueur préféré LNH: Sidney Crosby.
Équipe préférée LNH: Canadien.

Principal atout: Vision du jeu.

Aspect à améliorer: Vitesse sur patins.

Film préféré: Miracle.

Acteur préféré: Sylvester Stallone.

Mets préféré: Pâtes.

Autre sport pratiqué: Golf.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top