- PUBLICITÉ -
La vie par les chevaux

Sur la première rangée, de gauche à droite, on voit Sylvain Tanguay, directeur, Geneviève Bastien, trésorière, Agathe Graton, directrice, Annabelle Goyer, secrétaire, Denis Gauthier, directeur, et Hermas Tanguay, l’un des fondateurs du club. Sur la deuxième rangée, Michel Lauzon et Susanne Mireault, respectivement conseiller municipal et greffière de la Ville de Mirabel, Michel Charpentier, président du club, Stéphane Michaud, directeur du Bois de Belle-Rivière, Éric Cousineau, vice-président et Mario Tétreault, directeur. Michel St-Louis, directeur, est absent de la photo.

La vie par les chevaux

Club équestre de Mirabel

Mirabel occupe une très grande place dans le monde équestre au Québec. En fait, on peut même aller jusqu’à dire que Mirabel est le paradis des chevaux.

Si Mirabel se targue d’être le paradis des chevaux au Québec, c’est probablement, entre autres, pour les 220 kilomètres de sentiers qui couvrent son territoire. La majorité de ces sentiers sont sur des terrains privés et si les cavaliers et cavalières peuvent encore en profiter, c’est par le respect qu’ils leur portent et par la générosité des propriétaires de ces terrains.

La notion de respect n’est pas seulement encouragée envers les sentiers du club équestre, mais aussi dans tout ce qui touche le cheval. L’équitation est un sport bien singulier et Michel Charpentier, président du club, encourage les parents à le faire découvrir à leurs enfants. Peut-être que la majorité d’entre nous pensent au hockey ou au baseball lorsqu’il est temps d’initier nos jeunes au sport, mais sachez que l’équitation est loin d’être une activité à mettre de côté. L’équitation est un sport pacifiste qui permet à ses adeptes de développer des aptitudes sociales importantes et utiles tout au long de leurs vies.

L’équitation est, de plus, un sport qui se pratique toute l’année. Le Club équestre de Mirabel entretient d’ailleurs 100 kilomètres de pistes balisées pendant l’hiver. Et c’est aussi pendant l’hiver que le Club tient son souper annuel, faisant le point sur l’année qui vient de s’écouler.

À ce sujet, Michel Charpentier tient à remercier la Ville de Mirabel pour son support. «Nous avons développé, dit-il, un beau partenariat avec la Ville, qui nous encourage toujours dans nos activités et qui nous appuie dans notre désir de faire accroître l’équitation parmi la population de Mirabel et des environs».

Depuis plus de vingt ans, le club équestre permet à ses membres l’accès aux sentiers sur le territoire mirabellois. «Au départ, c’était les cultivateurs qui utilisaient les sentiers pour se visiter.» Au fil des années, le nombre d’adeptes a augmenté et aujourd’hui, le club compte 500 membres, dont le Montréal Hunt Club, l’unique club au Québec de chasse à courre, fondé en 1826.

L’accès facile aux sentiers intéresse aussi les nouveaux habitants de la ville, qui viennent s’y installer afin de se rapprocher de leurs chevaux: «Nous sommes chanceux d’avoir de telles installations si près des grandes métropoles du Québec», renchérit Michel Charpentier.

Les gens de Mirabel investissent beaucoup pour que les cavaliers et cavalières pratiquent leur sport en profitant d’une foule d’avantages. On pense, entre autres, aux nombreuses activités organisées par les propriétaires d’écuries. Pour vous initier à cette passion, surveillez le site [clubequestredemirabel.com].

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top