- PUBLICITÉ -
La pondération d’un hockeyeur: Mitchell Robillard

(Photo Yves Déry) - Mitchell Robillard accorde peu ou pas de temps à d’autres activités que le hockey.

La pondération d’un hockeyeur: Mitchell Robillard

Joueur des Vikings de Saint-Eustache

Joueur de hockey qui travaille sans relâche, respectueux, dévoué dans ce qu’il entreprend, Mitchell Robillard est décrit comme un jeune homme tranquille, discipliné et «sérieux pour son âge».

L’Eustachois évolue pour sa deuxième année au sein des Vikings midget AAA. L’an dernier, après avoir amorcé la saison au sein du midget espoir, Mitchell Robillard avait été hissé au midget AAA, devenant quelques mois plus tard l’un des meilleurs joueurs de l’équipe en séries éliminatoires. Il a alors produit un but et une passe en huit matchs.

Cette année, une blessure au poignet lors d’un match hors concours, en présaison, l’a ralenti, mais son entraîneur, Dave Thériault, sent que son jeu est en train de revenir. Après avoir manqué 10 matchs, Mitchell Robillard a tout de même amassé, au moment de mettre sous presse, 7 buts, 10 passes pour un total de 17 points en 27 parties jouées. «C’est un joueur pour qui les statistiques n’ont pas d’importance, il est fiable défensivement, il paie le prix pour ses coéquipiers et possède une très bonne attitude», fait savoir Dave Thériault, entraîneur en chef des Vikings de Saint-Eustache. «Je voudrais comme tout le monde avoir une bonne moyenne de points. Je souhaite prendre confiance. Les points vont venir après», affirme le hockeyeur qui est également bon élève de cinquième secondaire avec une moyenne de 82 %. Par ailleurs, Mitchell Robillard fait partie des trois finalistes de son équipe pour obtenir une bourse de 1 000 $ pour ses résultats scolaires.

Redonné aux siens

Mitchell Robillard a appris tout son hockey au sein de l’Association du hockey mineur de Saint-Eustache (AHMSE) et l’organisation des Seigneurs des Mille-Îles. Dès le niveau atome, il évolue dans le niveau deux lettres.

Comme tous les joueurs des Vikings, il parraine une équipe de l’AHMSE, celle de l’atome C. «Mitchell est plus engagé que d’autres. Ce n’est pas une corvée pour lui, mais une chance de donner à nouveau ce qu’il a reçu à ses débuts au hockey», estime Dave Thériault.

Il participe aux entraînements, donne des conseils aux jeunes, aide les entraîneurs. «Je peux organiser un exercice de patin à la demande des entraîneurs. Ça leur donne des idées d’entraînement en même temps. J’aime donner le goût aux enfants de s’améliorer et de connaître de bonnes performances», fait savoir le numéro 18.

Celui que l’on décrit comme étant «à son affaire» et qui est «concentré sur la tâche à accomplir» aimerait bien être repêché pour évoluer au junior majeur. Ce sera d’autant plus important pour lui de se faire remarquer sur la glace au cours des prochains matchs, surtout que tous les espoirs sont permis pour que la formation eustachoise se rende loin en séries éliminatoires.

Mitchell Robillard met tout son temps sur le hockey et les entraînements. Celui qui a déjà été un joueur de haut calibre au football, ayant évolué avec les Wildcats de Sainte-Thérèse, accorde peu ou pas de temps à d’autres activités que le hockey. Ses parents, Vicki Jones et Marc Robillard, confirment que, lors de ses temps libres, Mitchell n’arrive pas à rester assis: il part s’entraîner, se rend à la patinoire extérieure ou joue au hockey bottine. Complice de son frère Mathieu, l’adolescent veut le bonheur des gens qui l’entourent, précisent-ils.

En apprendre un peu plus sur Mitchell (Encadré)

Date de naissance: 2 avril 1993.

Poids: 174 livres.

Grandeur: 6 pieds, 1 pouce.

Position: ailier gauche.

Club d’appartenance: Vikings de Saint-Eustache midget AAA.
École: école secondaire Saint-Gabriel, à Sainte-Thérèse, volet sport-études.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top