- PUBLICITÉ -
La capitaine Monique marche au 24 h de Tremblant

L’une des capitaines de l’équipe Schneider et résidante de Saint-Eustache

La capitaine Monique marche au 24 h de Tremblant

Citoyenne de Saint-Eustache

Au fil des ans, la campagne de financement du 24 h de ski, marche et course de Tremblant, qui recueille des dons au profit de fondations venant en aide aux enfants malades ou défavorisés, a pu bénéficier d’une grande visibilité grâce à la participation de personnalités issues de la scène culturelle et sportive québécoise.

Mais l’événement, qui s’est tenu la fin de semaine dernière, ne connaîtrait pas le même succès sans la participation d’équipes formées d’employés de plusieurs entreprises et de participants indépendants qui ont réussi à faire grimper la barre des sommes recueillies à 2 302 642 $ pour cette 14e édition.

Et quoi de mieux qu’une citoyenne de Saint-Eustache ayant participé aux épreuves de marche pour en témoigner. «Lorsque nous avons commencé il y a cinq ans, nous étions une équipe de quatre. Aujourd’hui, l’entreprise que je représente compte 48 participants répartis en cinq équipes. Et tout le recrutement se fait de bouche à oreille! Notre objectif était d’amasser 30 000 $, mais c’est plutôt 54 000 $ de dons que nous avons réussi à récolter pour les enfants que nous parrainons», a expliqué Monique Ross Lanoue, l’une des capitaines des cinq équipes Schneider et spécialiste communication marketing senior chez Schneider Electric.

Un travail qui ne se fait pas en quelques semaines, mais plutôt sur plusieurs mois puisque dès janvier 2015, tous les participants se remettront au boulot afin de recruter leurs commandites en prévision de la 15e édition du 24 h de Tremblant. «Notre motivation, ce sont les enfants choisis pour l’événement. Il y a deux ans, c’était la nièce d’un collègue qui était atteinte de leucémie. Mais cette année, l’organisation nous a jumelés à un des 14 enfants parrainés. J’ai moi-même quatre enfants en super forme, alors c’est sûr que ça vient me chercher», a lancé Monique Ross Lanoue.

Pas seulement des athlètes

Selon cette participante originaire de Saint-Eustache, une petite portion seulement des 2 300 participants sont de véritables athlètes. La plupart des gens le font par motivation et se mobilisent à l’idée d’aider les jeunes. «On a des participants qui viennent de Boston. Chacun fait sa propre sollicitation et s’impose un horaire précis de marche pour se préparer. Avant le départ, on a des fourmis dans les jambes tellement c’est excitant. C’est une belle aventure dynamique avec un côté humain exponentiel», raconte la participante. L’objectif des cinq équipes de marche dont s’occupe Monique Ross Lanoue n’est pas encore fixé pour 2015, mais la capitaine est déjà à y réfléchir.

D’autres chiffres

Au cours de l’événement, 17 775 descentes de ski et 74 655 km de marche et de course ont été réalisés par les participants de l’événement. Pas moins de 17 000 donateurs ont aidé à remplir les coffres du 24 h de Tremblant et 200 personnes étaient au nombre des bénévoles. À lui seul, le 24 h de ski attire aujourd’hui des foules de plus de 25 000 personnes chaque année. Il consiste en un défi relais à ski en équipe durant 24 heures consécutives sur les pentes du célèbre centre de villégiature. Les équipes de skieurs, marcheurs et coureurs se lancent le défi de cumuler le maximum de kilomètres pendant 24 heures, mais surtout d’amasser le plus de dons au bénéfice des organismes récipiendaires.

Parmi les principaux bénéficiaires, la Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau, la Fondation Martin-Matte, la Fondation Tremblant et la Fondation des Sénateurs d’Ottawa. Plus de 15 millions de dollars ont été amassés depuis les débuts de l’événement en 2001.

 

 

 

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top