- PUBLICITÉ -
Joueuse de ringuette dans la Ligue nationale pour Audrey Morand

La joueuse de ringuette, Audrey Morand, a été le deuxième choix au repêchage de la Ligue nationale de ringuette. On la voit, ici, lors d’un entraînement de la formation des Nordiques du collège Lionel-Groulx.

Joueuse de ringuette dans la Ligue nationale pour Audrey Morand

Études collégiales, hockey collégial et maintenant…

La Calumet-Pontoise, Audrey Morand, évoluera, cette saison, au sein de l’équipe de la Mission de Montréal de la Ligue nationale de ringuette (LNR).

Elle devra concilier son calendrier de 61 matchs de la saison régulière de ringuette avec ses études collégiales, ainsi que ses entraînements et matchs de hockey au sein de la formation des Nordiques du collège Lionel-Groulx (CLG).

La joueuse avant a été le deuxième choix au repêchage de la LNR, se joignant ainsi à une équipe formée de femmes âgées de 25 à 35 ans. Certaines d’entre elles font partie de la formation depuis 10 ans. «Elles ont terminé premières au Québec et troisièmes au Canada la saison dernière», souligne Audrey Morand. «Les entraîneurs ont été remplacés au cours du camp d’entraînement. Je ne les ai donc pas encore rencontrés», ajoute la jeune femme de 19 ans.

Au total, quatre recrues ont été sélectionnées. «Je ne m’attendais pas à être repêchée parce que je joue également au hockey. Je pensais que cela allait me nuire en raison de probables conflits d’horaire», raconte-t-elle.

Elle estime que sa rapidité est une des raisons principales pour laquelle la Mission de Montréal l’a choisie. La saison dernière, Audrey Morand s’est avérée la première buteuse de son équipe. Celle qui joue à la ringuette depuis l’âge de 10 ans évoluait alors au sein de la formation cadette AA Laurentides.
«J’ai été habituée de me faire dire qu’il fallait travailler fort pour gagner, rapporte-t-elle. À la séance d’entraînement de la Mission, le premier mot que la responsable a dit, c’est que cette année, on allait gagner l’or au Championnat canadien. Elles sont sûres d’y aller. […] J’espère faire partie de cette équipe le plus longtemps possible.»

Leur adversaire la plus redoutable est l’équipe des Turbos de Cambridge. C’est contre cette équipe qu’elles ont perdu l’argent au Championnat canadien de la LNR l’an dernier.
«Je veux connaître de bonnes performances et être à la hauteur de la formation. Je n’ai pas peur d’allier mes horaires parce que je le faisais déjà par le passé», indique-t-elle.

Le hockey, également sa passion

Audrey Morand jouait au hockey midget AA avant d’entamer le cégep. Pour une troisième année, elle évolue donc avec les Nordiques du CLG. Audrey Morand termine d’ailleurs son programme collégial en sciences humaines cette année. «J’ai fait mon programme en trois ans pour pouvoir allier mes études et mes entraînements de hockey et de ringuette», précise-t-elle.

La joueuse de ringuette espère faire partie d’une équipe universitaire de hockey l’an prochain, puisqu’elle souhaite poursuivre ses études en kinésiologie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top