- PUBLICITÉ -
Jean-François Sénéchal dans la LHJMQ?

Des équipes de la LHJMQ ayant peu de succès en séries éliminatoires, comme les Tigres de Victoriaville, pourraient-elles remettre leurs destinées entre les mains de l’Eustachois Jean-François Sénéchal, une véritable machine à gagner lors de la «vraie» saison?

Jean-François Sénéchal dans la LHJMQ?

Pour une deuxième saison consécutive, l’entraîneur-chef des Nordiques, Jean-François Sénéchal, accomplit une excellente besogne en séries éliminatoires.

Si l’équipe qu’il dirige éprouve des passages à vide, comme toute formation sportive, un jour ou l’autre, au cours d’une saison, Sénéchal trouve toujours le moyen de faire en sorte que les périodes d’insuccès de ses protégés n’aient pas lieu lors de la «vraie» saison.

Tout juste avant la fin de la saison régulière, les Nordiques ont justement connu une période creuse et cela ne semblait pas affecter outre mesure l’homme de hockey.
«C’est parfois une bonne chose de connaître une mauvaise séquence juste avant les séries. De notre côté, nous nous sommes remis à gagner juste au bon moment (lors des dernières parties de la saison régulière)», dit-il.

Congés aux piliers

En cours de saison, Jean-François Sénéchal n’hésite pas à donner des congés à ses piliers, afin que ceux-ci soient frais et dispos lorsque c’est vraiment le temps de produire. Il n’existe pas de recette parfaite pour faire gagner une équipe, mais nul doute que celle préconisée par Jean-François Sénéchal ne doit pas être si mauvaise que ça puisque l’Eustachois, qui œuvre de longue date dans le hockey junior, collectionne les succès en séries.

Certaines équipes de la LHJMQ éprouvent traditionnellement de la difficulté en séries. On a qu’à penser au Drakkar de Baie-Comeau ou aux Tigres de Victoriaville pour s’en convaincre. Des rumeurs font d’ailleurs état du fait que ces derniers pourraient effectuer un remue-ménage au niveau du personnel hockey, si les Tigres se font dégriffer par les Cataractes de Shawinigan, ce qui, au moment d’écrire ces lignes, s’annonçait comme une formalité.

Les Tigres ou d’autres clubs plongés dans la même situation d’insuccès, en séries, pourraient-ils être intéressés à un gars comme Jean-François Sénéchal, qui n’a jamais eu de véritables chances dans la LHJMQ, malgré tous les succès qu’il connaît dans le junior AAA? «J’ai eu vent de rumeurs à l’effet que certaines équipes pourraient être intéressées à mes services en tant qu’entraîneur-chef, mais je préfère ne pas commenter ça pour l’instant. C’est sûr que ç’a toujours été un rêve, pour moi, de diriger dans la LHJMQ», convient le principal intéressé lorsqu’interrogé à ce propos.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top