- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Il est toujours possible de s’inscrire au «Relais 8 heures»

Fondation de la polyvalente Deux-Montagnes

Le Relais 8 heures, au profit de la Fondation de la polyvalente Deux-Montagnes (PDM), sera de retour pour une nouvelle édition, le 21 avril, avec cette fois trois coprésidents d’honneur, soit les athlètes de haut niveau Gilles Gosselin et Mathieu Dubé, ainsi que la conseillère municipale de la Ville de Saint-Eustache, Isabelle Mattioli.

Cette dernière, une ancienne étudiante, joueuse et entraineur de volleyball à la PDM, en est à une deuxième année d’implication dans cette activité-bénéfice et sportive qui permettra d’amasser des fonds pour de jeunes étudiants d’ici. Or, il s’agit d’une première fois pour elle à titre de coprésidente d’honneur.

En entrevue téléphonique, elle expliquait ce qui l’a poussé à s’impliquer davantage pour cette cause. Elle était visiblement heureuse de partager son expérience. «Les deux autres présidents d’honneur sont des sportifs de haut niveau et ils me demandaient si j’allais monter ma propre équipe de relayeurs cette année. J’ai dit que je voulais m’impliquer sans participer nécessairement au Relais, comme la dernière année, moment où je me suis impliquée bénévolement» , raconte-t-elle d’emblée.

«Il faut dire que je suis toujours sportive et j’ai toujours été dans les sports à la PDM. J’étais la petite machine à gymnase, à l’époque où j’étais étudiante! Maintenant, je suis fière de pouvoir représenter ma polyvalente, des années plus tard, à titre de coprésidente d’honneur, en compagnie de Gilles et Mathieu. J’ai un sentiment d’appartenance envers cette institution!»

En somme, il s’agit d’un élément de plus s’ajoutant à ses multiples implications passées, ayant commencé le bénévolat dès son plus jeune âge, de ses dires. Aujourd’hui, élue à Saint-Eustache, depuis novembre dernier, elle reste toujours proche de sa communauté et des causes qui lui tiennent à cœur, tel le Relais, et ce, malgré ses responsabilités nombreuses envers ses concitoyens.

«Sincèrement, je suis impressionnée! Les membres du comité du Relais 8 heures sont unis et nombreux. Je suis impressionné de voir qu’ils travaillent très bien en équipe. Je lance ceci à titre de personne qui a une certaine expérience dans le domaine, ayant organisé des activités communautaires du genre et qui s’implique depuis des années sur le terrain ou dans des comités organisateurs. Quand j’ai vu le comité d’organisation du Relais, je me suis dit que ça me ferait plaisir d’être coprésidente d’honneur cette année!»

En quoi consiste l’activité?

Du même souffle, elle expliquait le déroulement du rendez-vous sportif. Toujours de ses dires, une cinquantaine d’équipes de six personnes sont déjà inscrites. Pour les intéressés, il en coûte 375 $ par formation et l’activité est ouverte à tous, que vous soyez marcheurs, joggeurs ou coureurs, amateurs ou professionnels, jeunes ou moins jeunes.

«Les gens vont là pour différentes raisons et c’est extraordinaire! Des gens vont juste marcher. D’autres vont courir. C’est pour monsieur et madame Tout-le-monde; non pas seulement pour les athlètes de haut niveau. Il n’y a pas de champion à la fin, ou de premier. C’est un endroit pour s’amuser ou se dépasser» , ajoute-t-elle.

«Grosso modo, c’est huit heures où six personnes se relayent. Le premier participant débute au point de départ pour faire le tour du sentier. Ensuite, une autre personne de son équipe le remplace et ainsi de suite. C’est une autre raison pourquoi j’ai accepté la présidence d’honneur, car il s’agit d’une course totalement différente des autres!»

Enfin, pour plus d’informations et pour s’inscrire, les gens et amateurs de relais à pieds sont invités au [http://fondationpdm.org/relais/].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top